Face à la hausse des contaminations et la multiplication des variants du Covid-19, le gouvernement n'exclut pas un reconfinement "en derniers recours". Découvrez les raisons pour lesquelles cette nouvelle mise sous cloche du pays pourrait bien durer... Jusqu'à fin mars.
Confinement jusqu'à fin mars : en quoi ce scénario est-il plausible ? IllustrationIstock

Les rumeurs se bousculent autour d'un nouveau confinement.  Depuis plusieurs semaines, la hausse des contaminations de Covid-19 fait planer la menace d'une troisième vague de l'épidémie. Avec elle, des restrictions sanitaires sévères... Comme un reconfinement total de la population. Bien que le gouvernement ait récemment démenti les rumeurs d'une prise de parole du président cette semaine, rien n'est joué. En effet, l'exécutif attend de pied ferme les résultats d'une étude concernant la circulation des variants dans l'Hexagone avant de prendre des mesures plus restrictivres. Par ailleurs, les effets du couvre-feu national à 18 heures sont attendus le samedi 30 janvier 2021, date à partir de laquelle l'État sera en mesure de déterminer s'il fait ses preuves ou non.

Pour le moment, les indicateurs s'affolent. D'après les données de l'Agence nationale de santé publique, plus de 22 000 nouveaux cas et pas moins de 352 décès ont été recensés pour la seule journée du 26 janvier 2021. En outre, 27 005 patients Covid sont actuellement hospitalisés en France, dont plus de 3 000 en service de réanimation. Cette hausse des chiffres liés à l'épidémie ainsi que la tension hospitalière dans de nombreuses régions pourraient être les éléments déclencheurs d'un reconfinement.

Reconfinement jusqu'à fin mars : confiner plus vite pour confiner moins longtemps ?

Comme évoqué précédemment, le gouvernement n'a pour l'heure rien annoncé d'officiel concernant un reconfinement des populations. Pour préserver l'économie mais aussi le moral des Françaises et Français, le reconfinement est envisagé "en derniers recours". Une politique qui n'est pas satisfaisante pour de nombreux chercheurs, dont Samuel Alizon, directeur de Recherche au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS). Interrogé par le Huffington Post, il ne faut plus repousser l'échéance. "Dans un modèle de 'stop and go', où vous alternez les phases de relâchement et de contrôle strict, si vous mettez en place les contrôles très tôt, ils seront plus fréquents mais dureront moins longtemps. À l'inverse, si vous attendez le plus possible pour renforcer le contrôle, vous devrez attendre plus longtemps pour relâcher", déclare ce spécialiste de la modélisation des maladies infectieuses. 

Combien de temps ce confinement pourrait-il durer ? Selon de nombreux critères, un confinement jusqu'à fin mars reste le scénario le plus plausible...

Préparer sa retraite ? Retrouver un emploi ? Découvrez l'accompagnement de nos formateurs !

Vidéo : Covid : les personnes les plus à risque

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.