Les compteurs Linky ne cessent de mobiliser leurs opposants. Ces derniers ont récemment dénoncé le déclenchement d'un feu à cause de la pose d'un boîtier. 
AFP

Les compteurs Linky toujours sur la sellette

Un compteur Linky peut-il déclencher un incendie ? Les accusations fusent du côté des opposants au petit boitier vert qu’Enedis à la responsabilité d’installer dans pas moins de 35 millions d’endroits d’ici 2021. Déjà l’année dernière, 60 millions de consommateurs se faisait l’écho d’inquiétudes concernant des départs de flammes et plus récemment encore le journal La Dépêche rapportait le déclenchement d’un incendie après la pose de compteurs Linky.

Les flammes n’ont heureusement qu’abîmé un poteau électrique sur lequel avaient été installés les deux boitiers, deux mois auparavant. "Pendant quarante-deux ans, rien. Là, on m'installe un compteur Linky le 25 avril, et, deux mois plus tard, ça explose", raconte Michel Asna, dont le compteur est parti en fumée. Alors véritable lien de cause à effet ?

Compteur Linky : la question des statistiques

Enedis nie toute responsabilité dans ces départs de feu. Interrogé par Capital, Bernard Lassus, le directeur du programme Linky pour Enedis assure : "Nous n’avons d’ailleurs pas répertorié plus d’incendies depuis la pose des Linky qu’avec les compteurs d’ancienne génération".

Récemment eu une étude  menée par le laboratoire indépendant Lavoué, basée notamment sur des chiffres fournis par Enedis, montrait que sur 300 000 boitiers testés entre 2010 et 2015, il y avait eu un départ de feu tous les 37 500 compteurs, soit un risque "pas négligeable, mais pas particulièrement alarmant non plus". Le rapport précise : "à chaque fois que nous avons été missionnés, notamment par la Justice, pour vérifier si l’installation récente d’un compteur Linky pouvait avoir un lien avec un incendie, nos investigations ont jusqu’à présent démontré que le nouveau compteur était hors de cause et qu’il n’y avait de surcroit aucun lien de cause à effet entre son installation et la survenance du sinistre".

Des données que Stéphane Lhomme qui mène la fronde des anti-Linky, contacté par Planet, réfute : "C"est une étude de complaisance et les chiffres ne sont pas fiables selon moi".

Compteur Linky : qui sont ceux qui les posent ?

La grogne des anti-Linky se concentre également sur les personnels chargés d’installer les boîtiers. Ils accusent notamment Enedis de sous-traiter l’installation des compteurs à des techniciens mal formés. De son côté, Bernard Lassus maintient qu’au contraire une formation spécifique a été créée et est dispensée par des organismes agrées.

Il ajoute par ailleurs que les problème d’incendie ou "d'explosion" qui ont pu survenir après la pose d’un Linky sont liés au réseau électrique pré-existant et précise : "Lorsqu’un client nous demande une augmentation de sa puissance, il est de sa responsabilité de vérifier que son installation est conforme. Cela vaut pour les anciens comme pour les nouveaux compteurs”. Une justification qui encore une fois n’est pas valable pour Stéphane Lhomme : "C’est trop facile de dire que parce que le compteur Linky n’a pas été touché, il n’est pas responsable. Pour moi le lien de cause à effet est là". 

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.