Brigitte Macron est confinée au même titre que tous les Français. Mais cette dernière aurait du mal à supporter la quarantaine, malgré les avantages de l'Elysée.
"Ca lui coûte" : Brigitte Macron vit très mal le confinementAFP

Nous ne sommes pas tous égaux face au confinement, loin de là. Si certains sont reclus dans des touts petits appartements sans balcon et sans lumière, d'autres ont la chance de pouvoir profiter du soleil et de terrasses. Pour autant, il y en a qui vivent mal cette quarantaine même si celle-ci se déroule au Palais de l'Elysée et dans ses jardins.

C'est apparement le cas de Brigitte Macron, qui malgré un cadre de vie plus que satisfaisant, aurait du mal à se faire au confinement. Selon l'information rapportée par le magazine hebdomadaire ELLE  du vendredi 27 mars 2020, cette dernière, isolée depuis près de deux mois, aurait du mal à vivre la quarantaine.

"Ca lui coûte"

En effet, le magazine écrit que, selon un proche de la Première dame de France, "l'épouse du président vit ce retranchement avec difficulté". Lesjournalistes de l'hebdomadaire vont jusqu'à préciser que "ça lui coûte".

Le journal raconte plusieurs des concessions que l'ancienne professeure a dû faire en ces temps difficiles. "La Première dame ne sort guère plus. La plupart du temps, elle déjeune dans son bureau, sur la table de réunion, avec le conseiller présent", peut-on lire dans ses colonnes.

La Première dame doit même respecter certaines règles, encore plus contraignantes : "Lorsqu'ils sont plus nombreux, pour respecter le mètre de distance de chacun, ils changent de pièce. Plusieurs déjeuners se sont ainsi tenus dans le salon Paulin : la table y est plus grande. Le service à la française, où chacun pioche dans les plats, a été remplacé par le service à l'assiette, plus hygiénique", indique ELLE.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.