Céline Giboire est morte il y a huit ans, à Saint-Malo, dans des circonstances mystérieuses. Suicide, meurtre ? Son père se bat toujours pour connaître la vérité.
Bretagne : 8 ans après, la mort de cette jeune fille reste un mystère
Sommaire

"Je pense que les gens ont peur de témoigner", avance Patrick Giboire dans une interview donnée au Parisien ce jeudi 30 janvier. Sa fille Céline Giboire, adolescente de 16 ans à l'époque, a été retrouvée morte le 28 février 2012, au pied d’une falaise, à Saint-Malo. La lycéenne rennaise a fait une chute mortelle de 15 mètres dans la nuit du 27 au 28 février avant d’être découverte par des joggeurs le matin venu. 

Les enquêteurs en charge de l’affaire optent d'abord pour la thèse du suicide, puis changent d'avis. C’est un homicide suivi de viol qui est ensuite suspecté. Mais un retour à la théorie initiale s’opère après une seconde expertise médico-légale, révèle Le Télégramme. L’enquête, tout d’abord confiée à la PJ, est aujourd’hui entre les mains des gendarmes. 

Des circonstances mystérieuses 

Cette affaire reste aujourd’hui encore un véritable mystère étant donné que les réponses sur les circonstances exactes de la mort de la jeune fille n’ont toujours pas été apportées.  

Ce dossier énigmatique a fait l'objet d'un documentaire jeudi 30 janvier, à 20h55 dans l'émission "Non élucidé" sur RMC Story. Arnaud Poivre d’Arvor, qui présente l’émission, révèle : "Le destin tragique de Céline nous a marqué en préparant l’émission. Car beaucoup de questions se posent : pourquoi est-elle allée à Saint-Malo et pourquoi s’est-elle retrouvée dans ce parc, pas si évident à trouver ?". Le présentateur annonce ensuite que "dans le reportage, on explore toutes les hypothèses. Il y a des pistes qui n’ont pas été suffisamment exploitées", rapporte Le Télégramme

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.