Jeudi soir, la célèbre chaîne d'information a commis un grave impair, bouleversant nombre de ses téléspectateurs. Elle a donc décidé de présenter un mea culpa ce vendredi matin.

BFMTV : la chaîne d’information diffuse "I shot the Sheriff" après l’annonce de la mort de Chérif Chekatt

Jeudi 13 décembre, les forces de police française ont appréhendé et descendu Chérif Chekatt, à Strasbourg. L’homme de 29 ans a été abattu par des tirs de ripostes, indique le Huffington Post. Il est le principal suspect de l’attaque terroriste sur le marché de Noël, perpétrée le 12 décembre dernier. C’est lors du direct reprenant ces informations que BFMTV a commis un grave impair qui a profondément choqué certains de ses téléspectateurs. En effet, la chaîne d’information en continue a diffusé pendant quelques secondes les premières notes de "I shot the Sheriff" (J’ai descendu le Sheriff), la célèbre chanson de Bob Marley.

Publicité
Publicité

Pendant un temps, certains internautes ont pensé que le son provenait de la rue dans laquelle BFMTV tournait son direct. Une explication insuffisante pour convaincre de nombreux sceptiques, poursuit le Huffington Post, qui pointe du doigt la qualité du son bien supérieure à celle que l’on pourrait attendre d’un simple micro laissé ouvert. Depuis, la chaîne a reconnu avoir fait une erreur…

BFMTV : un mea culpa le lendemain du direct

"Jeudi soir, l’édition spéciale consacrée sur BFMTV à la mort du tireur présumé de l’attentat de Strasbourg a été perturbée à 22h21 par l’irruption à l’antenne d’un fond musical", écrit en effet la chaîne d’information en continu sur son site internet.

"L’équipe en charge du son a reconnu être à l’origine de cet incident grave et plaide une ‘erreur de manipulation’", poursuivent les équipes de BFMTV, non sans annoncer l’ouverture dune enquête pour "faire toute la lumière".

"Nous présentons nos excuses à nos excuses à nos téléspectateurs pour cet incident évidemment indépendant de notre volonté", concluent-ils.

Vidéo : Attentat déjoué en France : c’est quoi la ricine, cette bombe biologique ?