A la suite de l'attentat qui a eu lieu au sein de la préfecture de police de Paris le jeudi 3 octobre 2019, l'épouse de l'assaillant a été remise en liberté après 3 jours de garde à vue. Que connaît-t-on de l'épouse du tueur ?
Attaque à la préfecture : ce que l'on sait de la femme de l'assaillant Préfecture de police de ParisAFP

Aucune charge n'a été retenue à  l'encontre de la femme de Mickael Harpon, à ce stade de l'enquête.  L'épouse de l'assaillant, Ilham, a été remise en liberté au bout de 72 heures de garde à vue. La raison ? La femme, âgée de 38 ans, a envoyé le matin avant l'attaque, un message à une collègue pour lui spécifier que son mari n'allait pas bien. Celle-ci lui aurait répondu qu'elle n'avait pas eu de nouvelles et qu'elle allait en prendre.

Quelques minutes après cette conversation, l'homme passait à l'attaque en tuant 4 fonctionnaires de la préfecture de police.

Profil : la femme de l'assaillant est malentendante

D'après l'hebdomadaire, l'épouse a été interpellée dans son appartement alors qu'elle suivait les événements sur BFM TV. Le matériel informatique et téléphonique a été saisi. Celle-ci a également accepté de livrer ses codes pour permettre une analyse des multiples données.

La garde à vue s'est faite en langage des signes. En effet, la veuve et mère de deux enfants est malentendante, relaie Le Point. Arrivée à la brigade criminelle, elle a donc sollicité un interprète en langage des signes afin de pouvoir répondre aux questions. Cela a d'ailleurs retardé sa première audition.

La jeune femme a ensuite expliqué aux forces de l'ordre qu'elle n'avait pas eu connaissance des projets de son mari. Par ailleurs, la femme a ajouté qu'elle a regardé la chaîne d'information uniquement après avoir reçu une alerte mobile d'un grand média.

Les agents lui ont notamment posé des questions sur leur mode de vie à la maison. Selon le procureur antiterroriste, Ilham a déclaré ne pas être voilée et faire ses prières à son domicile. La mère de famille, sans emploi, a précisé que ce n'était pas son époux qui l'obligeait à rester chez eux. L'assaillant, d'origine antillaise, buvait régulièrement du rhum avant de se convertir à l'islam il y a une dizaine d'années.

Vidéo : Attaque à la préfecture de police : qui est le jeune qui a neutralisé l'assaillant ?