Pour vous attirer, les escrocs ont mis au point une fausse publicité circulant actuellement sur Facebook. Tout en vous promettant de faire une très bonne affaire...

Nouvelle arnaque sur Facebook : méfiez-vous de cette fausse publicité

Les trottinettes électriques envahissent les villes mais aussi vos écrans. De nombreuses publicités mettent en avant ce produit très en vogue. Mais méfiez-vous des prétendues bonnes affaires à saisir.

Une trottinette électrique Xiaomi neuve à 131 euros au lieu des 399 euros sur le site officiel de la marque. C’est ce que propose une publicité circulant actuellement sur Facebook, rapporte Numérama. L’offre est alléchante et pour cause… Il s’agit d’une arnaque.

Après avoir cliqué sur ce lien, l'internaute est redirigé vers un site malveillant intitulé GetMiSctr (lire Get Mi Scooter, ndlr). Sur cette plateforme, il est proposé de commander le modèle de trottinette M365 de Xiaomi à prix bradé. Le site s’appuie sur un formulaire classique de commande où il est demandé au client de renseigner ses coordonnées : nom, prénom, mail, adresse postale et numéro de carte bancaire.

Publicité

Problème, dès lors que la commande est validée, plus rien ne se passe. Aucun mail de confirmation ne vous est envoyé. Quant aux clients qui ont voulu contacter l’entreprise, ils n’ont eu aucune réponse.

A lire aussi : Méfiez vous de l'arnaque à l'horodateur : vous pourriez perdre des milliers d'euros

Nouvelle arnaque sur Facebook : l’argent directement débité

Particularité de l’arnaque, ici, il ne s’agirait pas de phishing (où l’objectif est de récupérer vos coordonnées bancaires, ndlr), précise Numérama. Au contraire, les sommes versées sont directement débitées sans rien livrer en échange.

Les escrocs sur Internet s’appuient souvent sur des produits en plein essor pour tromper les consommateurs. Il faut donc rester très vigilant aux offres promotionnelles qui circulent sur le web.

Avant tout achat, il est conseillé de comparer avec les autres prix effectués sur le marché, de se renseigner sur la plateforme de vente (notamment à l’aide d’avis client ou de sites spécialisés) et d’être attentif aux éléments visuels du site (logo, nom de produit, url…).

Enfin, si vous constatez qu’il s’agit d’un faux site ou si vous avez un doute, faites opposition au plus vite auprès de votre banque.