Une nouvelle arnaque au faux colis a vu le jour. Des escrocs se font passer pour Chronopost et demandent à leurs victimes de payer des frais de livraison. Le but : se procurer leurs coordonnées bancaires.
Arnaque Chronopost : attention à cette arnaque au faux SMSIllustrationIstock

Après la Société Générale et Décathlon, les escrocs se font désormais passer pour Chronopost. Comme l’a récemment rapporté le média PhonAndroid, un de leurs lecteurs aurait reçu un message, provenant d’un soi-disant livreur de la société membre de DPDgroup, indiquant que "la livraison d'un colis a été suspendue à cause de frais supplémentaires".

Il s’agit bien évidemment d’une tentative de phishing, ou hammeçonnage, "une technique frauduleuse destinée à leurrer l’internaute pour l’inciter à communiquer des données personnelles et/ou bancaires en se faisant passer pour un tiers de confiance", comme la définit le gouvernement.

Récupérer les coordonnées bancaires

Selon le média, les escrocs demandent alors au destinataire d’indiquer son nom, son numéro de téléphone et son adresse, puis de saisir ses coordonnées bancaires. La somme à payer pour les prétendus frais de livraison s’élève alors à 2,99 euros. Un montant qui peut sembler faible, mais c’est bien là qu’est le piège. Les arnaqueurs désormais en possession des coordonnées bancaires vont tout simplement vider le compte en banque de leur victime.

D’après PhonAndroid, l’arnaque est "bien ficelée". Le lien envoyé via le SMS mène à un site identique au véritable site de Chronopost, rendant la supercherie difficile à discerner. Couleurs, logo, menus de navigation et même nom de domaine, rien n’est laissé au hasard.

Ce n’est pas la première fois qu’une société de livraison est touchée par ce genre d’arnaques : les transporteurs DHL, UPS et GLS ont également été concernés, précise le site.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.