Arnaque à la carte bleue : un retraité se fait dérober 70 000 euros Istock
Trois personnes ont été arrêtées par la police à Lille après avoir arnaqué de nombreuses victimes. Un septuagénaire a ainsi perdu 70 000 euros.

Plus d’une quinzaine de victimes. Trois personnes à l’origine d’une énorme escroquerie ont été arrêtées à Lille (Nord). Ces arnaqueurs envoyaient de faux SMS à leurs victimes pour tenter de récupérer leurs cartes bancaires.

Au total, grâce à leurs méthodes bien huilées, ils ont réussi à dérober 125 000 euros à des personnes vulnérables. Arrêtés par la police fin mai dernier, ils avaient en leur possession plus d’une quinzaine de cartes bancaires, d’après les informations de La Voix du Nord

Gare au smishing 

Les escrocs opéraient à l'échelle nationale avec une technique efficace : le smishing. Ils envoyaient des SMS contenant un lien incitant le destinataire à communiquer ses données personnelles ou bancaires sous prétexte d'une anomalie sur son compte bancaire

En mars 2024, un septuagénaire tombe dans le piège. Il est ensuite contacté par une fausse "conseillère bancaire" qui l’informe d’une transaction suspecte. Constatant effectivement un mouvement non approuvé, le retraité suit les instructions de l’opératrice et remet sa carte bancaire à un coursier venu à son domicile pour prétendument remplacer les "cartes compromises".

70 000 euros 

Malheureusement, le coursier utilise la carte de sa victime pour effectuer des achats frauduleux. Au total, il s’est fait dérober 70 000 euros. "En toute confiance, le senior accepte donc la suite de la procédure édictée par l’opératrice : remettre son moyen de paiement au coursier qui se présentera à son domicile", a expliqué la victime. 

Grâce à une enquête menée par la PJ de Lille et la Brigade de recherche et d’intervention, trois individus ont été arrêtés à Roissy-en-Brie (Seine-et-Marne), Nevers (Nièvre) et Créteil (Val-de-Marne). 

À l’issue de leur garde à vue, un homme de 25 ans, considéré comme l’auteur principal de l’escroquerie, a été incarcéré, tandis que sa compagne de 22 ans et un autre complice ont été placés sous contrôle judiciaire. 

Face aux nombreuses arnaques qui sévissent, il est important de rester vigilants et de ne jamais communiquer vos coordonnées bancaires ni par sms, ni par mail, ni par téléphone.

Vidéo du jour