Dans un rapport parlementaire, la députée LREM Audrey Dufeu-Schubert propose des pistes pour lutter contre le rejet des plus âgés.Des "seniors" plus visibles à la télévision, davantage..
Une députée propose des pistes pour lutter contre l'"âgisme"

Dans un rapport parlementaire, la députée LREM Audrey Dufeu-Schubert propose des pistes pour lutter contre le rejet des plus âgés.

Des "seniors" plus visibles à la télévision, davantage présents dans l'emploi, mieux défendus contre les discriminations en matière de consommation: un rapport parlementaire publié jeudi propose des pistes pour lutter contre l'"âgisme", le rejet des plus âgés.

"En France, comme en Europe, les discriminations âgistes sont constatées et avérées", affirme dans ce rapport commandé par le Premier ministre la députée LREM Audrey Dufeu-Schubert, qui dénonce un "fléau" comparable au "sexisme et au racisme".

Pour ne "plus stigmatiser les personnes par leur âge" et "revoir les comportements et représentations péjoratives", l'élue formule au total 86 propositions.

Les services de l'Etat doivent lancer un "plan d'action" contre les discriminations liées à l'âge en matière de consommation, selon la députée, qui dit avoir reçu de nombreux témoignages, portant sur des refus de crédit à la consommation, d'un logement à louer ou d'une location de voiture. Des discriminations "particulièrement violentes pour les personnes concernées", selon elle.

Des mécanismes de "discrimination positive"

Elle préconise par ailleurs de "mettre fin aux barrières d'âge législatives ou réglementaires" qui empêchent les seniors de siéger au sein de certains conseils d'administration ou instances de concertation. A l'inverse, il faudrait...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !