Spécialiste du Brexit, ce député de Londres, élu samedi, incarne l'aile modérée du Labour. Il est reconnu pour son sérieux mais ses partisans reconnaissent son manque de charisme.
Royaume-Uni : trois choses à savoir sur Keir Starmer, le nouveau chef du Parti travailliste

Il entend faire entrer le Labour "dans une nouvelle ère". Le député londonien modéré Keir Starmer a été élu à la tête du Parti travailliste britannique, samedi 4 avril, cinq ans après l'arrivée de son prédécesseur Jeremy Corbyn. Cet ancien avocat de 57 ans a recueilli 56,2% des voix dès le premier tour du vote, auquel étaient conviés les quelque 600 000 membres du parti.

It’s the honour and privilege of my life to be elected as Leader of the Labour Party.

I will lead this great party into a new era, with confidence and hope, so that when the time comes, we can serve our country again – in government. pic.twitter.com/F4X088FTYY

— Keir Starmer (@Keir_Starmer) April 4, 2020

Affaiblie et divisée, la principale formation d'opposition a essuyé, en décembre, sa plus grosse claque électorale depuis 1935. Jeremy Corbyn avait aussitôt annoncé son départ. L'heure est donc à la reconstruction pour Keir Starmer, qui a désormais comme horizon les législatives de 2024. Voici trois choses à savoir sur celui qui ambitionne de "remettre le Labour où il doit être, c'est-à-dire au pouvoir".

Il incarne un retour vers le centre gauche

L'élection de Keir Starmer...

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !