La possible faillite du voyagiste britannique serait "un coup de tonnerre" dans le monde du tourisme, selon le président des Entreprises du voyage, le syndicat des voyagistes et tour-opérateurs.

Sur les 600 000 touristes qui séjournent actuellement dans 16 pays différents et qui risquent de se retrouver bloqués à l'étranger si l'agence Thomas Cook fait faillite, 10 000 sont français, selon les estimations de Jean-Pierre Mas, le président des Entreprises de voyage, l'ancien Syndicat national des agences de voyages (SNAV).

Le voyagiste Thomas Cook tente de trouver une solution pour échapper à la faillite, dimanche 22 septembre. Le groupe doit trouver 200 millions de livres, soit 227 millions d'euros. Sa survie "dépend des autorités et des banques anglaises, estime Jean-Pierre Mas sur franceinfo. Ce sont elles qui ont les cartes en main pour prolonger la vie [du voyagiste] et surtout assurer le rapatriement des voyageurs."

Si l'agence faisait faillite, "ses clients seraient rapatriés", et "s'ils se rapatriaient eux-mêmes, ils seraient remboursés de leus frais", explique Jean-Pierre Mas. "Cela demande une logistique extrêmement importante et la solidarité de l'ensemble de la profession, des compagnies aériennes et éventuellement l'appui des pouvoirs publics", poursuit-il, rappelant que les clients qui ont versé des acomptes pour un voyage futur sont...

Vidéo : Le récap de l'actualité du jour... vu de Twitter !