Le groupe automobile veut mettre en œuvre un plan d'économies sur trois ans qui passera par une restructuration de son ingénierie et de son outil de production
Renault compte supprimer 15 000 postes, dont 4 500 en France

Le plan de Renault se dessine. Le groupe a annoncé jeudi 28 mai à ses syndicats qu’il prévoyait de supprimer 15 000 postes à travers le monde, dont 4 500 en France. Cela se fera dans le cadre d’un plan d’économies sur trois ans qui passera par une restructuration de son ingénierie et de son outil de production. Un tel plan représente une réduction d’un peu moins de 10% des effectifs du groupe au losange, qui employait l’an dernier 180 000 personnes dans le monde et 48 500 personnes dans l’Hexagone.

« Ça se fera via des départs naturels et volontaires », a déclaré Franck Daout, le représentant CFDT, à l’issue d’un Comité de groupe puis d’un CSE central extraordinaire. « Et la direction a bien insisté sur le fait que tout allait être négocié avec les pouvoirs publics et les organisations syndicales », ajoute-t-il.

Le constructeur, qui a accusé l’an dernier sa première perte nette en dix ans, doit présenter, vendredi 29 mai au matin, aux analystes financiers et à la presse, un plan d’économies de deux milliards d’euros pour tenter de redresser la barre.

Consolidation. Outre les réductions d’effectifs envisagées, Renault...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !