L'examen du texte en procédure accélérée se poursuit sous tension à l'Assemblée nationale. La majorité souhaite une adoption en première lecture avant les municipales, mais l'opposition résiste.
Réforme des retraites : les quatre armes de l'opposition pour changer les débats en parcours d'obstacles pour la majorité

Avis de tempête à l'Assemblée nationale. Les députés examinent depuis lundi 17 février, le projet de loi de réforme des retraites et les discussions sont rythmées par une tornade d'amendements, de multiples rappels au règlement et de fréquentes suspensions de séance. A gauche, les députés de la France insoumise et du Parti communiste, notamment, assument leur obstruction au texte, qui leur est soumis en procédure accélérée. A marche forcée, l 'exécutif espère une adoption en première lecture avant les municipales des 15 et 22 mars et un feu vert définitif avant l'été. L'opposition, qui ne l'entend pas de cette oreille, entend faire de l'examen du texte et de ses 41 000 amendements un parcours du combattant pour la majorité. Passage en revue des armes dont elle dispose.

1 La pluie d'amendements

La technique : Déposer un maximum d'amendements. Comme ils l'avaient fait en commission (22 000, à ce moment-là), les députés ont déposé plus de 40 000 amendements au texte débattu dans l'hémicycle, un record pour la législature. Plus de la moitié de ces amendements (56%, pour être précis) émanent de La France insoumise, qui réclame sous de multiples...

Sommeil - Comment bien dormir malgré le confinement ?

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !