SOLIDARITÉ - Pour permettre aux grévistes de poursuivre le mouvement, outre les "caisses de grève" dont disposent les syndicats, des cagnottes en ligne s'organisent sur les réseaux sociaux. L'une d'elles, lancée par la CGT, dépassait déjà les 620.000 euros samedi, deux jours après le début du mouvement social.
Réforme des retraites : 620.000 € collectés en 2 jours, le succès des cagnottes en ligne pour les grévistes

Tenir le plus longtemps possible, c'est le pari des syndicats. Mais pour tenir une grève sur la durée, étendre le mouvement social et durcir le rapport de force, il faut de l'argent. Dans tout conflit social, c'est le nerf de la guerre. Le Code du travail dit explicitement qu'un jour de grève n'est pas payé. Dès lors, chaque gréviste, embarqué dans la contestation sociale contre la réforme des retraites débutée jeudi 5 décembre, voit donc son salaire amputé d'un ou plusieurs jours de travail. 

Pour les aider financièrement, les organisations syndicales se mobilisent. La CFDT, notamment, dispose d'une "caisse de grève" mise en place dès 1973, alimentée par les cotisations et réservée aux adhérents qui ont au moins six mois d'ancienneté. Elle est aujourd'hui d'un montant de 126 millions d'euros. Concrètement, à partir du deuxième jour du conflit, les grévistes peuvent percevoir 7,30 euros de l'heure, en guise de dédommagement pour leurs actions, soit peu ou (...)

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !