La chaîne franco-allemande diffuse un documentaire vivifiant sur les huit premiers films du réalisateur, qui a toujours dit qu'il s'arrêterait à dix.
Quentin Tarantino, cinéaste cinéphile en préretraite, sur Arte

ARTE - VENDREDI 5 JUIN À 22 H 55 - DOCUMENTAIRE

« Les films sont ma religion, Dieu est mon mécène. » Quentin Tarantino, le plus cinéphile des cinéastes, fait l’objet d’un portrait réjouissant, titré en anglais QT8 : The First Eight (« les huit premiers »). Façon de rappeler que ce réalisateur régulier sans être prolifique a toujours juré qu’il limiterait sa carrière à dix longs-métrages et s’approche dangereusement de la fin. La productrice Tara Wood tire de cette filmographie un documentaire truculent, d’autant plus réussi qu’il n’élude pas un sujet délicat : la relation étroite qui unit Quentin Tarantino et Harvey Weinstein, son producteur, de Reservoir Dogs (1992) aux Huit Salopards (2015). La séquence, courte mais intelligemment écrite, a été ajoutée après la révélation des accusations d’agressions sexuelles et de viols contre Weinstein dans la presse new-yorkaise, à l’automne 2017.

Autodidacte élevé dans la banlieue de Los Angeles, employé de vidéoclub à la cinéphilie dévorante, Tarantino se fait connaître comme scénariste au tout début des années 1990 avec True Romance (1993) et Natural Born...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !