"Les punaises de lit ont cette caractéristique de vivre deux ans, sans sang", d'où la difficulté de savoir d'où elles proviennent et de lutter contre le fléau, pointe la députée LFI Mathilde Panot. Un numéro pour s'informer et un rapport parlementaire ne sont pas suffisants, critique-t-elle.
Punaises de lit : les mesures du gouvernement ne sont "pas sérieuses", La France insoumise réclame un "fonds d'urgence"

Le ministère du Logement lance un plan de prévention et de lutte contre les punaises de lit avec le lancement, notamment, du site stop-punaises.gouv.fr. Le parti La France insoumise réclame depuis de nombreux mois des mesures pour lutter contre la prolifération de ces insectes. Mathilde Panot, députée LFI du Val-de-Marne, a réagi vendredi 21 février sur franceinfo à la présentation du plan du gouvernement. Elle salue "un premier pas", mais regrette des mesures "pas sérieuses" de la part du gouvernement et réclame un "fonds d'urgence" destiné à aider les familles qui n'ont pas les moyens de désinfecter leurs logements.

franceinfo : Le principal problème avec les punaises de lit, c'est le manque d'information de la population ?

Mathilde Panot : Cela fait huit mois qu'on fait campagne et qu'on interpelle le gouvernement sur la question des punaises de lit pour que ce soit reconnu comme un problème de santé publique. Le gouvernement fait un premier pas en reconnaissant enfin que c'est un problème politique. Mais je suis assez en colère. Les mesures annoncées ne sont pas sérieuses et ressemblent à un plan de communication d'avant les municipales. On demandait...

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !