L'entreprise a fait état de la « survenance d'un problème qualité ayant affecté certaines de ses prothèses ». Carmat a obtenu, il y a un an, le marquage CE, ce qui lui avait permis de commercialiser son cœur artificiel en Europe.
L’implantation de cœurs artificiels suspendue « à titre temporaire » par la société française CarmatAFP

L’entreprise française Carmat a annoncé, vendredi 3 décembre, la suspension volontaire et « à titre temporaire » des implantations de son cœur artificiel Aeson à la suite de « la survenance d’un problème qualité ayant affecté certaines de ses prothèses », selon un communiqué.

Ce cœur vise à offrir une solution thérapeutique aux malades souffrant d’insuffisance cardiaque biventriculaire terminale. En juillet, Carmat avait fait part de la première vente de son cœur artificiel, commercialisé sous la marque Aeson.

A la mi-septembre, l’entreprise avait annoncé avoir réalisé d’autres « ventes » en Europe, affirmant que six implantations avaient été effectuées en Allemagne et en Italie. Un communiqué datant du 21 septembre faisait état d’une implantation aux Etats-Unis, puis le 15 novembre d’une autre aux Pays-Bas.

Les problèmes de qualité, des « événements habituels »

« Cet événement » va faire l’objet de recherches « conformément au protocole prévu à cet effet » ; à la suite de cette investigation, « Carmat communiquera, dès qu’elle sera en mesure de le faire, sur la reprise...