L’image de la semaine : le séisme du Teil, vu d’un satellite européen

Le séisme de magnitude 5,4 qui a secoué Le Teil et la région de Montélimar (Drôme), le 11 novembre, intrigue les scientifiques. La secousse a « impacté » 800 habitations, selon le ministre de l’intérieur Christophe Castaner. Elle a conduit à l’arrêt pour inspection de la centrale nucléaire de Cruas (Ardèche) jusqu’à la mi-décembre.

Des images satellite d’un type particulier montrent que le tremblement de terre s’est accompagné d’une élévation de terrain de 5 cm à 10 cm. « Quand j’ai téléchargé les données du satellite radar Sentinel-1, je pensais qu’il serait difficile de voir des déformations de surface induites par le séisme », raconte Raphaël Grandin, géodésien à l’Institut de physique du globe de Paris.

La comparaison avec des images prises avant le séisme par ce satellite européen a fait apparaître des franges d’interférences (sur la photo, à gauche du ruban noir du Rhône) qui traduisent l’ampleur – inattendue – des déformations. L’information a aidé à localiser la rupture de surface, et devrait permettre d’affiner les modélisations du comportement de la faille tectonique concernée....

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !