La junte birmane a boycotté mardi le sommet des pays de l'Association des nations d'Asie du Sud-Est (Asean) auquel son chef n'a pas été convié.La junte birmane a boycotté mardi le sommet des..
La junte birmane boycotte un sommet international, Aung San Suu Kyi témoigne à son procèsAFP

La junte birmane a boycotté mardi le sommet des pays de l'Association des nations d'Asie du Sud-Est (Asean) auquel son chef n'a pas été convié.

La junte birmane a boycotté mardi le sommet des pays de l'Association des nations d'Asie du Sud-Est (Asean) auquel son chef n'a pas été convié, renforçant son isolement neuf mois après le coup d'Etat militaire. La réunion virtuelle, en raison des difficultés de déplacement liées au Covid-19, a constitué le coup d'envoi de trois jours de rencontres organisées sous l'égide du Brunei.

Le président américain Joe Biden a à cette occasion exprimé sa «profonde préoccupation» face aux «atroces» violences en Birmanie, demandant la libération de «ceux injustement détenus» et de remettre ce pays sur «la voie de la démocratie». La situation en Birmanie, toujours en plein chaos depuis le putsch du 1er février et la sanglante répression de la dissidence, a figuré mardi en tête de l'ordre du jour des discussions de l'Asean.

Face aux appels à désamorcer la crise, cette organisation, dont la Birmanie est membre, a préparé une feuille de route visant à rétablir la paix, mais des doutes ont été émis quant à l'engagement des généraux birmans à suivre ce plan. Leur refus de laisser un envoyé spécial rencontrer la dirigeante destituée Aung San Suu Kyi a incité la semaine passée l'Asean à exclure des pourparlers le chef de la junte, Min Aung Hlaing, qui a pris le pouvoir à l'issue du coup...

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !