Autrefois chanteur habitué des plateaux télévisés et sincère défenseur des plus faibles, Francis Lalanne fait aujourd'hui l'objet d'une enquête pour « provocation à la commission d'atteintes aux intérêts fondamentaux de la Nation » après avoir encouragé l'armée à commettre un coup d'État dans une tribune aux accents complotistes publiée fin janvier. Retour sur un naufrage intellectuel.
Francis Lalanne, le chanteur de variété devenu putschiste

Le chanteur Francis Lalanne est visé par une enquête de la Brigade de répression de la délinquance aux personnes (BRDP) et a été entendu le 5 février dernier dans ce cadre. Sa faute ? Une tribune aux accents complotistes qui enjoint l’armée française à « mettre fin à l’exercice du mandat de l’actuel président de la République » si les députés ne le faisaient pas avant elle. Dernier coup d'éclat d’un artiste qui se rêvait politique.Francis Lalanne a toujours été engagé. En 1981, tout juste révélé au grand public, il met le président Mitterrand en garde contre « la colère » des chômeurs. Entre 2007 et 2009, Lalanne est candidat à plusieurs élections pour une formation écologiste minoritaire. À Montauban, il participe aux élections municipales de 2008 sur une liste citoyenne qui reçoit le score honorable de 5 % des suffrages.Jusqu’en 2019, le « citoyen du monde » défend dans ses textes et aux élections des thèmes fédérateurs : la planète, les réfugiés ou encore la démocratie. Avec le mouvement des gilets jaunes, son discours va se radicaliser. Le 3 février 2019, en direct sur RT France, il déclare ainsi que « Castaner et Macron sont à l'origine de crimes contre l'humanité », en...

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !