Feu vert du Bundestag pour l’avion de combat franco-allemand

Les parlementaires allemands du Bundestag ont approuvé, mercredi 12 février, une nouvelle tranche de financement permettant aux industriels de s’engager plus avant vers la mise au point d’un démonstrateur du SCAF, le système de combat aérien du futur. Ce vote était attendu avec une certaine fébrilité côté français et le soulagement était perceptible dans les milieux de la défense. Les industriels concernés sont Dassault-Aviation, Airbus, MTU, Safran et Thales.

La phase actuelle, dite 1A, devrait durer 18 mois, au terme desquels l’Espagne (Indra) rejoindra le contrat. Le démonstrateur du Next Generation Fighter, qui n’a toujours pas reçu de nom de baptême, devrait effectuer son premier vol en 2026. Le contrat actuel s’élève à 155 millions d’euros, également partagés par la France et l’Allemagne.

Côté allemand, tout engagement de plus de 25 millions en matière de défense doit être approuvé par le Bundestag. Les discussions entre les deux capitales sont compliquées, notamment en termes d’arbitrages industriels, par le fait que, Paris et Berlin développent en commun leur futur char de combat (MGCS). La Pologne pourrait rejoindre ce...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !