DROITS DES FEMMES - Des familles de victimes de féminicides ont créé il y a quelques jours l'Union nationale des familles de féminicides (UNFF) pour venir en aide aux proches des femmes tuées par leurs compagnons ou ex. Elles espèrent également faire pression sur le gouvernement pour obtenir des mesures "concrètes et rapides".
Féminicides : des familles de victimes s'organisent en association

Selon le collectif "Féminicides par compagnon ou ex", 123 femmes ont été tuées par leur compagnon ou leur ex depuis le 1er janvier 2019. En plus de leur décompte, tenu depuis 2016 sur leur page Facebook, des membres de ce collectif ont décidé de s'organiser et de créer une association, l'Union nationale des familles de féminicides (UNFF). Il s'agit de la "première association dont le bureau est exclusivement constitué de membres de familles de victimes de ces meurtres par (ex) compagnons", peut-on lire sur leur page Facebook. "Dans le désert institutionnel qui entoure les féminicides, l’UNFF apporte une réponse concrète aux attentes des familles", peut-on lire dans un communiqué. L'association s'est donné plusieurs missions : accueillir, écouter et soutenir des familles et proches de victimes ; accompagner psychologiquement, socialement et juridiquement les familles et proches de victimes ; sensibiliser des médias au traitement des féminicides conjugaux ; recenser les féminicides conjugaux en France en (...)

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !