À l'appel de la principale fédération de parents d'élèves, la FCPE, une cinquantaine de personnes se sont réunies devant le rectorat de l'académie de Versailles jeudi pour dénoncer le manque de professeurs dans les établissements scolaires.
Des parents d'élèves exaspérés par les absences à répétition de professeurs : "ça crée des inégalités vraiment flagrantes."

"On fait le choix de l'école publique mais on voit des familles autour de nous qui partent dans les écoles privées parce qu'il y a des profs, parce que ça tourne." Jeanne est exaspérée. Devant le rectorat de l'académie de Versailles, elle a décidé jeudi 2 décembre de manifester son mécontentement, devant une banderole où il est écrit "non-remplacement, élèves en galère, parents en colère." L'an dernier, dans l'établissement de son enfant, à Chaville (Hauts-de-Seine), il n'y a pas eu de professeur de SVT pendant les deux tiers de l'année. "En ne pourvoyant pas ces postes, c'est un message envoyé aux familles : 'Débrouillez-vous, faites du cours privé, allez dans le privé'", s'agace-t-elle.

Depuis un an et demi, c'est un professeur d'allemand qui est remplacé de temps en temps, au petit bonheur la chance. "En classe de 4e, ils ont à peine un niveau de 6e", se désole Gaëlle, une autre mère d'élève. Mon fils a la chance que je parle allemand et que je donne des cours en complément, que je fasse le suivi." Gaëlle s'organise avec d'autres parents pour faire la même chose avec leurs enfants, "mais pas plus parce que je ne suis pas prof non plus ! Ce...