Le discours du premier ministre ex-LR a suscité des critiques jusque dans les rangs des élus de son ancien parti, déterminés à prouver leurs différences.
Déclaration de politique générale de Jean Castex : l’opposition « déçue » à gauche comme à droite

Périlleux exercice, pour un parti d’opposition, que celui de critiquer un premier ministre qui en était membre il n’y a pas si longtemps. Le parti Les Républicains (LR) a certes l’habitude de l’exercice, depuis l’élection d’Emmanuel Macron en 2017 et sa tentative permanente de siphonner ses électeurs en recrutant dans ses rangs, mais là, les choses se corsent. Dans son discours de politique générale, Jean Castex, qui n’a rendu sa carte de LR qu’une fois nommé à Matignon, a labouré les thèmes de prédilection du parti comme, par exemple « les territoires », mot qu’il a prononcé à maintes reprises, mercredi 15 juillet devant l’Assemblée nationale. Ou encore la lutte contre les « séparatismes ».

Alors pour se démarquer et montrer que la formation de droite n’a « rien à voir avec le macronisme », Damien Abad, le président du groupe LR à l’Assemblée nationale, a attaqué sur le régalien dès les premières minutes de son discours à la tribune. Un thème que la droite estime relever encore de son pré carré. L’obsession du parti ? Montrer que le premier ministre a beau être de droite, sa politique, elle, « ne...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !