DISPARITION - Jacqueline Sauvage, qui avait été graciée en 2016 après avoir été condamnée à 10 ans de prison pour avoir tué son mari violent, est décédée la semaine dernière.
Décès de Jacqueline Sauvage, qui avait été graciée après avoir tué son mari violent

Jacqueline Sauvage n'est plus. Cette femme de 72 ans devenue un symbole des violences conjugales après avoir tué son mari violent après 47 ans de vie commune, crime pour lequel elle avait été condamnée à dix ans de réclusion avant d'être graciée en 2016 par François Hollande, est décédée la semaine dernière d'une cause pour l'heure inconnue. Son inhumation a eu lieu mardi dans l'intimité familiale. 

Lors des procès, en octobre 2014 puis en appel en décembre 2015, ses trois filles avaient témoigné à charge contre leur père, expliquant avoir été violées et battues, comme l'avait été leur mère. Plus d'informations à suivre.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !