Ethnobiologiste, archéologue ou herboriste, ils partagent la même passion pour les plantes sauvages. Emilie Darnaud est allée à leur rencontre.
« Cueilleur par nature », sur Ushuaïa TV : cueillir pour se nourrir, une pratique à redécouvrir

USHUAÏA TV – SAMEDI 16 OCTOBRE À 20 H 45 – DOCUMENTAIRE

« Lécher du caca de pucerons aux Buttes-Chaumont, j’adore ! » François Couplan porte à sa bouche une feuille de tilleul couverte de minigouttelettes sucrées. Le plus fort, c’est que, en moins d’une heure, l’ethnobotaniste risque de convaincre bon nombre de téléspectateurs de faire pareil. Aidé en cela par deux autres intervenants, l’herboriste Karine Gilles et l’archéologue « expérimental » Kim Pasche.

En effet, depuis que l’humain s’est sédentarisé, passant d’un modèle de chasseur-cueilleur à celui d’agriculteur, il s’est éloigné d’une grande partie des 80 000 espèces végétales comestibles de la planète. Et cette évolution a été accentuée par les normes sociales, l’industrialisation et la société de consommation, comme l’explique François Couplan, tout en grignotant une ortie crue, « qui peut aussi se manger cuite : moi je la fais en brandade ».

En tant que fondateur du Collège pratique d’ethnobotanique, son rôle est aussi de mettre en garde : « Il faut être conscient qu’il y a un danger potentiel à récolter des...

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !