Arnaud Rey, chercheur en psychologie au CNRS, et Jacques Tassin, écologue au Cirad [Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement] et essayiste, estiment que la peur, qui nous guide depuis le début de la pandémie de Covid-19, est néfaste.
Crise sanitaire : "Il faut déconstruire l’écosystème de la peur"

Tel Janus, la crise sanitaire revêt un double visage. À la réalité première d’un virus et de ses conséquences pathologiques s’est substituée une réalité seconde nourrie de la vulnérabilité psychique de nos sociétés occidentales. Cette autre réalité est fondée sur une peur sociétale plurielle : peur de ne pas réagir de manière opportune pour le politique, peur de ne pouvoir endiguer le flux des malades pour le personnel hospitalier, peur d’être contaminés pour les citoyens les plus fragiles, peur d'être soi-même vecteur de la maladie, peur d’être vacciné ou de ne pas pouvoir l’être, peur d’être insuffisamment ou mal protégé par la vaccination, mais aussi peur d’autrui, peur d’être manipulé ou désinformé, sans oublier la peur de la peur des autres. Ainsi s’est formé un écosystème de peurs entrecroisées.Comment sortir aujourd’hui de cette boucle anxiogène infernale, de cet écosystème qui semble s’auto-entretenir ? Les peurs inhérentes à cette vaste crise psychosociale ne semblent pas se contrarier, voire s’anéantir, mais paraissent plutôt se conjuguer et s’amplifier. Le germe premier de cet écosystème néoformé a été l’inquiétude du milieu médical qui, plutôt que de pouvoir d’abord...

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >