Ce type de produits, recommandé pour se protéger des bactéries et virus, se retrouve souvent en rupture de stock. Alors que les prix s'envolent, le gouvernement veut prendre un décret pour les réglementer.
Covid-19 : face à la rupture de stock de gel hydroalcoolique, les prix s'envolent en pharmacies, la faute aux fournisseurs

Trouver du gel hydroalcoolique en pharmacie relève d'un coup de chance qu'Alain n'a pas eu dans cette officine parisienne. "Je n'en ai plus !", annonce le pharmacien. "On en trouvait très facilement et puis d'un seul coup, regardez, il n'y en a plus ici", réagit Alain. Le pharmacien, Olivier Dononin, a pourtant été prévoyant. "C'est parti très vite, j'ai fait plusieurs approvisionnements. À l'heure actuelle, je suis quasiment en rupture de stock total, avec aucune perspective de réapprovisionnement avant le 26 mars", affirme-t-il.

Suivez les derniers développements sur le coronavirus en direct

À 4,90 euros le flacon, il assure ne pas changer le prix. S'il y a des augmentations, elles ne sont pas du fait des pharmaciens, dit-il. "En période de tension d'approvisionnement comme ça, on est amené à se tourner vers d'autres fournisseurs que nos fournisseurs habituels qui vont, par la rupture de stocks qui s'annonce, peut-être être amenés à augmenter les prix et en cascade", confesse le pharmacien.

On peut avoir des pharmacies dans lesquelles les prix vont être augmentés, pas parce que le pharmacien est un escroc, mais parce qu'en fait il a acheté son produit deux...

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !