JUSTICE - Une perquisition a eu lieu ce mardi 30 juin au domicile de l'ex-haut commissaire aux retraites, Jean-Paul Delevoye, à Bapaume dans le Pas-de-Calais. Celle-ci s'est faite dans le cadre d'une enquête sur sa déclaration d'intérêts non conforme qui avait provoqué sa démission en décembre dernier en plein débat sur la réforme des retraites, indique l'AFP.
Conflits d'intérêts : pourquoi le domicile de Jean-Paul Delevoye a-t-il été perquisitionné ?

La perquisition a démarré ce mardi matin et est désormais terminé. Tôt ce mardi 30 juin, la police a perquisitionné le domicile de Jean-Paul Delevoye, à Bapaume dans le Pas-de-Calais, dans le cadre de l'enquête ouverte par le parquet, le 19 décembre dernier, portant sur sa déclaration d'intérêts non conforme. Celle-ci avait entraîné sa démission du poste de Haut-commissaire aux retraites. 

L'enquête avait été confiée à l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF), concerne des soupçons d'"abus de confiance", "abus de biens sociaux" et recels de ces délits, selon le parquet de Paris. Ce qui est reproché à Jean-Paul Delevoye C'est la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) qui avait saisi le parquet, après avoir constaté que sa déclaration d'intérêts était incomplète et qu'il existait, un possible "recel d'abus de bien sociaux" (...)

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !