JUSTICE - Le parquet de Paris a annoncé ce vendredi s'être saisi de deux enquêtes initiées par les parquets de Toulouse et Limoges sur des "fraudes massives" au chômage partiel. Le préjudice s'élève à plus d'1,7 million d'euros".
Chômage partiel : le parquet de Paris ouvre une enquête sur des "fraudes massives"

Le parquet de Paris a annoncé ce vendredi enquêter sur des fraudes "massives" au chômage partiel, impliquant des "flux financiers internationaux", qui ont occasionné "plus d'1,7 million d'euros" de préjudice.

Selon les premières investigations, "les demandes frauduleuses de versement d'indemnités se faisaient par télédéclaration en usurpant la raison sociale et le numéro d'identification SIRET d'entreprises existantes qui ne demandaient pas à bénéficier des aides à l'activité partielle", explique dans un communiqué le parquet, qui s'est saisi lundi de deux enquêtes initiées par les parquets de Toulouse et Limoges.

"Ces enquêtes confiées respectivement à l’office central de lutte contre le travail illégal (OCLTI) et à la section des recherches de la Gendarmerie de Toulouse ainsi qu’à l’office central pour la répression de la grande délinquance financière (OCRGDF) et au service régional de police judiciaire de (...)

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !