Ecouter l'article :

Partir à la retraite peut-être un véritable casse-tête. Pour profiter au maximum de votre pension, faites attention à votre jour de départ.
Retraite : cette astuce qui pourrait faire la différenceIstock

Vous partez bientôt à la retraite mais vous vous inquiétez de votre future pension ? Pas de panique, certaines astuces, parfois de bon sens, vous permettent d’augmenter un petit peu plus votre source de revenus mensuelle. Beaucoup de choses se jouent, en réalité, au moment même de votre départ à la retraite, le jour J. Comme l’explique L’Express, quelques mois en fin de carrière peuvent changer beaucoup de choses au montant d’une pension. Pour savoir quand partir, un actif doit jongler entre l’âge minimum de départ (fixé à 62 ans) et le nombre de trimestres de cotisation à valider. Pour toucher une pension à taux plein, il faut avoir cotisé entre 161 et 172 trimestres, en fonction de son année de naissance.

Attention à votre mois de départ !

Alors comment faire le meilleur calcul, pour s’assurer une pension la plus haute ? Lors de votre carrière professionnelle, vous pouvez valider jusqu’à quatre trimestres de retraite par an, du moment que votre salaire annuel est équivalent à 600 heures de smic brut, ce qui correspond à 6 090 euros en 2020. Attention : un salarié qui engrange 2 000 euros brut par mois durant 5 mois obtient 4 trimestres pour cette année-là, même en ayant travaillé un seul semestre, rappelle L’Express. Une spécificité qui pose question concernant la date de départ à privilégier, en fonction du moment de l’année. Si la fin de votre carrière est programmée en cours d’année civile, alors, la dernière année, vos trimestres de retraite ne sont plus attribués en fonction du total des cotisations versées, explique l’hebdomadaire, mais en fonction du nombre de trimestres civils durant lesquels vous avez travaillé.

Parfois, des actifs échappent donc à la validation d’un trimestre supplémentaire… A un mois près ! Un détail qui a son importance puisqu’une fois votre taux plein validé, un trimestre supplémentaire peut vous offrir une surcote de 1,25%. Soyez prudent si vous êtes à la limite du taux plein car ce mois en moins pourrait vous empêcher d’y avoir droit, à peu de choses près. Parfois, faire entièrement une année civile vous permettra, aussi, de toucher quelques euros supplémentaires pour votre retraite. Une dernière bonne année complète vous permettra de gonfler votre salaire annuel moyen, la base sur laquelle est calculée votre retraite.

Vidéo : À quel moment faut-il percevroir son indemnité de fin de carrière ?

Télécharger gratuitement notre guide LMNP et réduisez vos impôts jusqu'à 33000€ !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.