Les retraités français ont parfois du mal à faire face à leur situation financière. Fort heureusement pour eux, ils peuvent faire appel à un certain nombre de coups de pouce. La liste de toutes les aides auxquelles vous êtes susceptible d'être éligible.
Retraite : 17 aides financières et leurs montants pour faciliter vos fins de mois

Une fois venue la retraite, il faut apprendre à composer avec une perte de moyens. C’est une constante ; y compris pour celles et ceux qui prennent pourtant le temps de se préparer : la pension de retraite, même augmentée par une pension complémentaire, ne saurait être aussi élevée que les derniers revenus perçus avant la cessation d’activité. On parle alors de taux de remplacement, rappelle le site spécialisé La Retraite en Clair, qui souligne d’ailleurs une dynamique inquiétante : sa valeur, observée d’année en année par le Conseil d’orientation des retraites (COR) diminue avec le temps. 

Publiée ce lundi 7 février, la vingtième édition du baromètre "Les Français, l’épargne et la retraite" dévoile les principales craintes des futurs   retraités. Cette enquête réalisée par l’Ipsos pour le compte du Cercle des Épargnants révèle aussi que l’inquiétude des actifs quand ils pensent à leur propre retraite reste majoritaire avec 58% d’actifs inquiets, même si elle diminue fortement (-15 points en trois ans). Le manque d’argent est à 81% la principale crainte des futurs retraités. 65% d'entre eux assurent en effet épargner en vue de leur retraite. 

Le manque d'argent, principale inquiétude des futurs retraités

Parmi les  six principales inquiétudes des actifs à l'idée de leur départ à la retraite, on retrouve :

  1. Le manque d’argent (81%)
  2. La crainte d’un changement de rythme de vie (46%)
  3. La solitude, la peur de ne pas avoir assez de monde (43%)
  4. La crainte de se sentir moins utile (42%)
  5. La peur de l’ennui (34%)
  6. La crainte de se retrouver en tête à tête avec son conjoint (24%)

Fort heureusement, il existe un certain nombre de solutions pour rendre la transition moins dure qu’elle ne peut théoriquement en avoir l’air. Ainsi, poursuit la plateforme, il est toujours possible de repousser l’âge choisi pour la liquidation de ses droits ; de sorte à maximiser sa pension… ou de passer par l’épargne retraite pour s’assurer un apport régulier en revenus supplémentaires, susceptibles de changer la donne. Planet s’est d’ores et déjà longuement exprimé sur ces sujets. Cependant, il ne faut pas non plus perdre de vue qu’il existe un certain nombre d’aides officielles pensées pour épauler les Françaises et les Français ! Plus d’informations à ce propos dans notre diaporama que vous retrouverez en conclusion de notre article.

Le cumul emploi-retraite, un bons réflexes pour ne pas (trop) souffrir de la perte de revenus ?

Bien sûr, ces aides - dont l’accès est parfois soumis à conditions - ne suffiront pas toujours à protéger les retraités du taux de remplacement. D’aucuns - de plus en plus nombreux - optent donc pour le cumul emploi-retraite. Attention à l’impact fiscal, cela dit ! Plus de revenus implique aussi plus d’impôt…

L'allocation personnalisée d’autonomie (Apa)

1/17
L'allocation personnalisée d’autonomie (Apa)

L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) est une aide adressée aux personnes âgées en situation de perte d’autonomie, informe le site du service public. Elle sert à payer tout ou partie des dépenses nécessaires pour rester chez soi (on parle alors d’APA à domicile) ou des dépenses associées à la vie en établissement médico-social ; comme un EHPAD (on parle alors d’APA en établissement).

En 2022, les montants maximum de l’APA sont les suivants : 

  • Gir 1 : jusqu’à 1 807,89 euros par mois
  • Gir 2 : jusqu’à 1 462,08 euros par mois
  • Gir 3 : jusqu’à 1 056,57 euros par mois

L’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa)

2/17
L’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa)

L’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) correspond à une prestation mensuelle. Elle est accordée, en 2022 notamment, aux retraités dont les ressources sont peu élevées et qui habitent en France ; note le site du service public. C’est la caisse de retraite qui se charge de la verser et son montant dépend de la situation familiale du bénéficiaire.

Cette année, l’ASPA a vu son montant rehaussé de 1,1%. Il passe donc à 916,78 euros mensuels pour une personne seule et à 1 423,31 euros par mois pour un couple.

L'allocation supplémentaire d’invalidité (Asi)

3/17
L'allocation supplémentaire d’invalidité (Asi)

Certains n’ont pas encore l’âge pour prétendre à l’ASPA. Cela ne veut pas dire qu’ils sont laissés pour compte : dans certains cas, ils ont droit à l’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI). "L'Asi vient compléter vos revenus, pour vous faire atteindre un montant total minimal. Elle est versée chaque mois par la sécurité sociale (ou la MSA si vous dépendez du régime agricole)", précise le site du service public, qui poursuit : "Le montant de l'abattement forfaitaire appliqué en 2022 sur les revenus professionnels n'est pas encore connu".

L’allocation simple d’aide sociale pour les personnes âgées

4/17
L’allocation simple d’aide sociale pour les personnes âgées

L’allocation simple d’aide sociale pour les personnes âgées, aussi appelée allocation simple, est pensée pour venir en aide aux personnes ne percevant pas de pension de retraite et dont la demande d’ASPA a malheureusement été rejetée. Elle est versée par l’Etat. "Les plafonds de ressources applicables à partir du 1er janvier 2022 ne sont pas encore connus", informe le service public sur son site.

Les aides financières pour pouvoir rémunérer son aide à domicile

5/17
Les aides financières pour pouvoir rémunérer son aide à domicile

Certains retraités peuvent obtenir une aide financière - généralement appelée "aide ménagère - pour rémunérer les personnes - généralement désignées comme "aide à domicile" - venant les épauler dans la réalisation de certaines tâches ménagères, rappelle le site du service public. "L'aide financière est accordée sous conditions d'âge et de ressources. Elle peut être attribuée par votre département ou, à défaut, par votre caisse de retraite. Cette aide n'est pas cumulable avec l'Apa", écrivent d’ailleurs ses équipes. Les plafonds de ressources applicables en 2022 ne sont pas encore connus.

Les aides financières pour pouvoir faire porter ses repas à domicile

6/17
Les aides financières pour pouvoir faire porter ses repas à domicile

Certains retraités peuvent bénéficier d’une aide financière prévoyant la rémunération du portage de repas chauds et prêts à consommer directement jusqu’au domicile. Il leur faut toutefois, informe le site du service public, remplir des conditions d’âge et de ressources. Celles-ci n’ont pas encore été communiquées pour 2022.

La complémentaire santé solidaire (CSS)

7/17
La complémentaire santé solidaire (CSS)

La complémentaire santé solidaire (CSS) est une aide pensée pour les retraités dont les frais de santé augmentent avec l’âge. Elle prévoit, sous réserve de ne pas excéder certains plafonds, la prise en charge totale de la mutuelle de santé, rappelle le site spécialisé Radins.com. En 2022, poursuit le gouvernement, l’accès à ce coup de pouce a été facilité. "À compter du 1er avril 2022, l'attribution de la complémentaire santé solidaire est facilitée pour les personnes qui touchent l'allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA)", précise en effet le site du service public.

Les subventions pour équiper son domicile

8/17
Les subventions pour équiper son domicile

Plusieurs aides permettent aux retraités, en 2022, de faire équiper leur domicile pour lutter contre la perte d’autonomie.  Elles sont versées sous la forme de subventions par la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) ou l’agence nationale de l’habitat (ANAH), poursuit Radins.com. En 2022, le montant maximum de l’AAH s’élève à 903,60 euros, indique le Journal du Net. Il faut aussi mentionner la majoration pour tierce personne (MTP) et l’allocation compensatrice pour tierce personne (ACTP).

Les allocations handicap

9/17
Les allocations handicap

Plusieurs aides visant à lutter contre le handicap peuvent permettre, en 2022, aux retraités de retrouver un peu de pouvoir d’achat. C’est le cas, par exemple, de la prestation spécifique dépendance (PSD) ou de la prestation de compensation du handicap (PCH) qui a vu instauré cette année un tarif national plancher de 22 euros, indique la fédération des services à la personne sur son site.

Les bons-plans "spécial retraite"

10/17
Les bons-plans "spécial retraite"

Une fois arrivés à la retraite, les Français et les Françaises bénéficient d’un certain nombre de "bon plans", ainsi que l’a déjà expliqué Planet. Cela ne s’arrêtera pas en 2022. Il est par exemple possible de profiter de réductions ou d’exonérations d’impôts ; mais aussi de ristournes sur les sorties, les transports ou les vacances, souligne Radins.com.

Allocation de solidarité spécifique (ASS)

11/17
Allocation de solidarité spécifique (ASS)

Les demandeurs d'emploi peuvent demander jusqu'à 507,30 euros par mois pour compléter leurs revenus. Il n'y a aucun critère d'âge pour obtenir cette aide. 

Aide personnalisée au logement (APL)

12/17
Aide personnalisée au logement (APL)

Quelque soit leur âge, les personnes avec de faibles ressources peuvent demander une aide personnalisée au logement, ou APL. Que ce soit pour votre domicile ou en Ehpad, n'hésitez pas à vous rapprocher de la Caf ou de la MSA pour savoir si vous êtes éligible. 

Revenu de solidarité active (RSA)

13/17
Revenu de solidarité active (RSA)

Les retraités, eux aussi, ont droit au revenu de solidarité active (RSA), à hauteur de 564,34 euros par mois. N'hésitez donc pas à formuler une demande pour savoir si vous êtes éligible. 

Foyer restaurants

14/17
Foyer restaurants

Les foyers restaurants proposent des repas à prix modérés pris en structure collective. Les personnes âgées ayant de faibles revenus peuvent en faire la demande auprès de leur mairie.

Aide sociale à l'hébergement (ASH)

15/17
Aide sociale à l'hébergement (ASH)

Les personnes vivant en Ehpad dont les revenus sont inférieurs aux frais d'hébergement peuvent prétendre à l'ASH dès 65 ans, voire 60 en cas d'inaptitude au travail. "L'ASH paie la partie des frais d'hébergement non couverte par les revenus de la personne âgée", précise le service public.

Allocation de logement sociale (ALS)

16/17
Allocation de logement sociale (ALS)

Quelque soit leur âge, les personnes avec de faibles ressources peuvent demander une allocation de logement sociale (ALS). Que ce soit pour votre domicile ou en Ehpad, n'hésitez pas à vous rapprocher de la Caf ou de la MSA pour savoir si vous êtes éligible. 

Aides pour se déplacer

17/17
Aides pour se déplacer

Transport à la demande, assistance pour les courses, pour les démarches... Vérifiez votre éligibilité aux aides au déplacement en contactant votre mairie, votre caisse de retraite ou les services de votre département.

Comment se préparer pour bien vivre sa retraite ? Echangez gratuitement avec notre formatrice !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.