L'ancienne égérie de la Manif pour Tous vient d'annoncer qu'elle ne soutiendrait pas Emmanuel Macron au second tour malgré l'appel de François Fillon. 
©AFP

Suite aux résultats du premier tour de la présidentielle, dimanche, Benoît Hamon et François Fillon ont appelé à voter Emmanuel Macron au second tour. Le candidat qui est arrivé en tête face à Marine Le Pen devrait donc bénéficier du report de certaines voix des partis de gouvernement. Néanmoins, Frigide Barjot, l’ancienne porte-parole de la "Manif pour tous" et soutien de François Fillon, n'a aucunement l'intention de voter Emmanuel Macron. 

Des réactions virulantes sur Twitter

Elle a annoncé sa décision sur Twitter dans un post qui a suscité de nombreuses réactions de la part des internautes : "On a viré François Hollande en novembre, on aura son fils né de GPA avec Pierre Bergé en mai 2017", a-t-elle écrit en faisant référence au milliardaire, soutien d'Emmanuel Macron. Elle n'a pas pour autant annoncé qu'elle voterait Marine Le Pen.

Frigide Barjot n’est pas la seule à refuser de trancher entre les deux candidats. "Comment choisir entre le chaos porté par Marine Le Pen et le pourrissement politique d'Emmanuel Macron?", a lâché Christophe Billan, le président du mouvement politique "Sens Commun", dans un entretien à l'hebdomadaire Famille chrétienne.

À lire aussi - Présidentielle 2017 : quelles suites pour les "petits candidats" ?

Christine Boutin, fondatrice du Parti Chrétien-Démocrate, a déclaré au Parisien qu’elle ne choisirait pas Emmanuel Macron. Elle a expliqué qu’elle pourrait voter pour la candidate du Front national si "elle affirme la primauté de l’homme sur tous les plans, qu’elle soit claire sur l’abrogation de la loi Taubira" et qu’elle envisage de faire évoluer l’Europe.

En vidéo sur le même thème - Frigide Barjot : "On ne peut pas assimiler homos et mariage"

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Les tarifs réglementés du gaz vont augmenter de 3 % début novembre