Dimanche soir, le candidat soutenu par "En Marche !" est donc devenu le nouveau président de la République française, avec plus de 65 % des suffrages. Découvrez les mesures qu'il compte mettre en oeuvre durant son quinquennat.
AFP

Droit du travail : plus de flexibilité

Le président élu assure que les 35 heures resteront la durée légale, mais il veut des accords d'entreprise permettant de moduler cette durée hebdomadaire. Dans Les Echos, il s'est également prononcé pour "davantage de flexibilité, pour adapter notre droit du travail aux mutations en cours." 

Emmanuel Macron souhaite que tous les Français, dans le public comme dans le privé, qui démissionnent aient droit à une assurance-chômage. Pour financer ce nouveau système, le nouveau président veut supprimer les cotisations salariales d'assurance-chômage et les remplacer par une hausse de la contribution sociale généralisée (CSG), qui est payée par tous, y compris les retraités ou les fonctionnaires. En conséquence, l'assurance-chômage serait "nationalisée", donc gérée par l'Etat, et non plus par les partenaires sociaux.

Pour améliorer le pouvoir d'achat des Français, Emmanuel Macron veut réduire les cotisations payées par les salariés, les indépendants et les fonctionnaires. Il veut également rétablir les exonérations de cotisations sociales sur les heures supplémentaires. Il affirme enfin que tous les smicards qui bénéficient de la prime d'activité toucheront par exemple l'équivalent d'"un 13e mois de salaire".

Retrouvez les résultats du second tour de la présidentielle dans votre ville avec notre carte.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.