Invité de l’émission "Conversation secrète" mercredi soir, l’acteur a vivement critiqué le Front National. Découvrez ce qu’il a dit sur ses membres.

Vincent Cassel n’a pas mâché ses mots. Alors qu’il était invité dans l’émission Conversation secrète, l’acteur a été interrogé sur la montée du parti d’extrême droite en France. L’occasion pour lui de dire tout le bien qu’il en pense. "Je vois une bande de mecs grossiers, vulgaires, incultes, énervés", a-t-il en effet répondu ; avant d’ajouter : "c’est le flip, quoi".

"Je sais même pas comment les gens ont envie de voter pour ces gens-là"Et celui-ci de poursuivre sur sa lancée en commentant les images de Bruno Gollnisch s’en prenant à des journalistes lors du dernier défilé du 1er mai : "Je sais même pas comment les gens ont envie de voter pour ces gens-là (…) ça fait flipper". Evoquant ensuite son propre cas lors des élections, Vincent Cassel a regretté : "le problème, c’est que j’aimerais bien voter pour quelqu’un et non contre un candidat. Je trouve qu’à ce jeu-là on se fatigue".

Publicité
Loin de ne s’en prendre qu’au parti présidé par Marine Le Pen, l’acteur qui a longtemps partagé la vie de Monica Bellucci a confié ne plus voir "une grande différence entre la gauche et la droite". "J’ai l’impression que tout le monde travaille un peu pour la même enseigne, à quelques détails près. Je n’ai pas l’impression qu’il y ait une gauche de gauche. On est un peu au centre de toute façon en France", a-t-il déploré. Et de poursuivre en estimant que le pays est aujourd’hui devenu "un vieux pays" malgré les "qualités" incontestables de ses habitants.

En imagesPhotos : ces personnalités qui soutiennent plus ou moins haut et fort le FN

L'avocat Gilbert Collard

Le Front National a actuellement la cote auprès des Français, et même des personnalités. Connues depuis longtemps ou récemment révélées, ces affinités sont parfois affichées et revendiquées par ces dernières. Si pour le moment Gilbert Collard se "contente" d’adhérer au Rassemblement bleu Marine, Jean-Marie Le Pen aurait bon espoir de le voir un jour ...

Le cinéaste Jean-Luc Godard

 Dans une interview accordée au Monde mercredi, le cinéaste Jean-Luc Godard a clairement évoqué que son cœur penche pour le parti de Marine Le Pen. "J'espérais que le Front national arriverait en tête. Je trouve que Hollande devrait nommer Marine Le Pen Premier ministre", a-t-il ainsi déclaré. Une position que l’artiste n’a cependant pas traduit ...

L’acteur Alain Delon

Alors que le FN ne fait pas l'unanimité, Alain Delon est un fervent soutien du parti frontiste. L'acteur n’hésite pas à s’écharper avec son fils, lequel ne partage pas les mêmes idées que lui.

L’humoriste Jean Roucas

Alors qu’il critiquait ardemment Jean-Marie Le Pen via ses marionnettes, il a finalement décidé de rejoindre le parti de son ancienne cible. "Je voterai Marine Le Pen en 2017", a-t-il affirmé lors de la dernière université d'été du FN.

L’ancienne actrice Brigitte Bardot

En 2012, Brigitte Bardot a confié au Parisien que son vote irait à Marine Le Pen au premier tour de la présidentielle. La présidente du Front National est selon une "femme admirable" qui "a dédiabolisé" le FN, et même "la seule" à s'être "occupée de dénoncer le scandale de la viande halal".

Jean-François Belmondo

Le neveu de l’acteur Jean-Paul Belmondo s’est récemment présenté comme candidat du Front National aux prochaines élections municipales de Paris.

L’humoriste Dieudonné

Souvent décrié pour ses sketchs antisémites, Dieudonné a choisi Jean-Marie Le Pen pour être le parrain de sa troisième fille en 2008. "J'ai de l'estime pour Dieudonné. Nous nous sommes rapprochés car nous avons des points communs", avait alors commenté l’ancien président du Front National.

Autres diaporamas

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité