Claude Bartolone machiste ? C'est tout du moins ce que pense Ségolène Royal suite à la parution de son livre, "Je ne me tairai plus".
©AFPAFP

Entre Claude Bartolone et Ségolène Royal, ce ne sont certainement pas les bons sentiments qui prévalent. Après que le président PS de l’Assemblée nationale a rappelé à l’ordre la ministre de l’Écologie lors d’une session parlementaire début octobre, ce sont quelques lignes de son dernier ouvrage qui choquent désormais l’ancienne candidate PS à la présidentielle de 2007, rapporte Le Lab d’Europe 1.

À lire aussi -Ségolène royal rapelée à l'ordre par claude Bartolone pour un tweet

Je ne me tairai plus revient sur la carrière politique de Claude Bartolone et notamment sur sa participation, en tant que conseiller pour les relations avec la presse, à la campagne de Ségolène Royal en 2007. "Je me suis rendu compte que même si elle leur avait déclamé les pages jaunes elle aurait obtenu le même succès (…) ce fut un moment assez inédit d’incarnation sans message", a-t-il ainsi expliqué. Des mots qui ont rapidement fait réagir Ségolène Royal, invitée sur le plateau de BFM TV dimanche soir.

"Le machisme n'est pas mort"

Faisant d’abord part de sa surprise, la ministre de l’Écologie a fini par dénoncer le machisme abiant chez le président du perchoir : "Le machisme n’est pas mort alors, c’est terrible ! Est-ce qu’il dirait ça d’un homme ?" Il faut dire que le président de l'Assemblée ne ménage pas ses mots. Dans un second extrait, il partage son incrédulité face à la manière dont a été gérée la campagne."En intégrant l’équipe de campagne, j’ai eu un choc : formé avec la rigueur et l’efficacité de l’école Fabius, j’ai découvert, stupéfait, une équipe autogérée et assez désarticulée. J’avais alors décrit ce contraste disant que j’étais passé de Dark Vador à La petite maison dans la prairie !", a-t-il ainsi raconté.

À lire aussi -Ségolène Royal explique pourquoi elle a perdu la présidentielle de 2007

La ministre de l'Écologie qui ne s'est pas laisser abattre, a rétorqué que Claude Bartolone n’avait pas été des plus engagés dans cette bataille. "Il fait parti de ceux qui ne m’ont pas beaucoup aidée. Chez certains hommes, il n’y aura jamais le déclic de dire qu’un homme sera l’égal d’une femme, et pour eux, une femme ne pourra jamais être aussi intelligente qu’un homme", a-t-elle relaté. Et de conclure, "tant mieux s’ils sont heureux dans leur bulle".

Vidéo sur le même thème - Autoroutes gratuites : Ségolène Royal clame sa "liberté de paroles" 

Participez à notre grand jeu de l'été ! Remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.