La polémique enfle : les députés seraient surmenés, exténués même. Le président de l'Assemblée lui même, pourtant membre de la majorité, a tapé du poing sur la table...
AFP

Députés : des cadences de travail insoutenables ?

Ils seraient éreintés, exténués, morts de fatigue. Les députés peinent à tenir le rythme que l’exécutif leur impose.

En pratique, comme l’indiquent Europe 1 et le Journal du Dimanche, ce n’est pas la première fois que les élus de la République élèvent la voix pour se plaindre de leurs conditions de travail. Toutefois, cette fois-ci est peut-être différente. D’abord, parce que la contestation vient de partout et touche toutes les formations politiques ou presque.

Ensuite, également, parce qu’après deux week-end consécutifs passés à siéger, c’est le palais Bourbon lui-même qui a décidé de mettre un holà. Mardi 5 juin l’Assemblée nationale a en effet annoncé que les députés ne poursuivraient pas les travaux le week-end prochain. La déclaration a été formulée à l’occasion de la conférence des présidents, qui réunit chaque chef de groupe siégeant sur les bancs de l’Assemblée.

A lire aussi : Cette incroyable prime "pour dormir" que touchent certains fonctionnaires

Parmi les plaintes des députés, certaines se sont démarquées tout spécialement. Retour sur ces interventions qui ont marqué et permis la casse d’une dynamique considérée comme trop soutenue.

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.