Jean-Luc Reitzer, député Les Républicains (LR), estime que les parlementaires ne gagnent pas assez bien leur vie. Selon lui, il faut augmenter le montant total pour lutter contre la corruption.
VIDEO Ce député parle de son salaire... Et il n'est pas très content !AFP

Salaire des députés : un montant trop faible ?

Il en a "ras la casquette". Jean-Luc Reitzer, député Les Républicains (LR) du Haut-Rhin a avoué ce mardi 22 mai à l’Assemblée : il en a plus qu’assez de certaines des contraintes, notamment en termes de transparence et de salaire, qui pèsent sur les élus français.

Comme le rapporte le Huffington Post, c’est durant l’audition des membres de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique que le parlementaire s’est emporté, visiblement agacé par les conclusions avancées. La haute autorité pour la transparence présentait son travail sur le statut des députés, mais à ses yeux ces derniers ne sont pas assez payés. "Dans votre travail, est-ce que à un moment vous ne vous êtes pas dit que finalement, si beaucoup de députés travaillent encore à côté c’est peut-être parce qu’ils ne sont pas assez bien payés ?", questionne-t-il.

Indemnisation : les députés sont-ils soumis à trop de contrôles ?

S’il demande un plus gros salaire pour les députés, Jean-Luc Reitzer le fait en invoquant plusieurs autres raisons. À commencer par les difficultés rencontrés par certains des "petits nouveaux", entrés à l’Assemblée nationale après l’élection d’Emmanuel Macron. Il reprend l’exemple de la député LREM qui s’était plaint de "manger pas mal de pâtes", déjà évoqué par Planet. À l'époque l'affaire avait fait scandale. Autre argument : un plus gros salaire permettrait de mieux "lutter contre les tentations" comme la "corruption" ou "les mauvais esprits qui peuvent traîner ici où là" assure-t-il.

Toutefois, ce n’est pas seulement un problème de salaire aux yeux de Jean-Luc Reitzer. Les multiples mesures en faveur de la transparence de la vie publique prises depuis l’affaire Cahuzac l’agacent également. "Nous ne sommes pas des truands", assène-t-il avant d’expliquer qu’il y a déjà trop de contrôles. "On passe son temps maintenant à collecter les factures, les notes de restaurant et autres. (…) Moi je ne m’en occupe pas, c’est mon épouse qui fait tout mais je sais que quand elle doit le faire, elle passe un mauvais quart d’heure" , indique-t-il.

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.