Après Elisabeth Borne, c'est Roselyne Bachelot qui a dû être hospitalisée. Elle avait annoncé avoir été testée positive ce 20 mars, Planet dresse la liste des ministres ayant contracté le virus depuis le début de la pandémie de Covid-19.
 Roselyne Bachelot, Élisabeth Borne, Bruno Le Maire... Ces ministres qui ont eu le coronavirus

La liste des ministres contaminés par le coronavirus ne cesse de s'allonger.Roselyne Bachelot a été hospitalisée, a annoncé son entourage ce mercredi 24 mars. La ministre de la Culture, âgée de 74 ans, avait annoncé samedi 20 mars sur Twitter qu'elle avait été testée positive "à la suite de symptômes respiratoires". "À l'isolement, je vais aménager mon programme pour la semaine qui vient", avait-t-elle notamment tweeté. Sollicité ce dimanche 20 mars par franceinfo, l'entourage de la ministre avait précisé qu'elle était "très fatiguée" mais qu'elle se "portait bien". Il soulignait alors que Roselyne Bachelot n'est restée que deux heures à l'hôpital, le temps de réaliser ses examens.

[social_embed:

Après Elisabeth Borne, Roselyne Bachelot hospitalisée

Ce lundi 22 mars, on avait déjà appris l'hospitalisation de la ministre du Travail Elisabeth Borne, testée positive au coronavirus à la mi-mars. Son ministère a indiqué via un communiqué qu'elle "a été placée sous surveillance médicale dans un hôpital de la région parisienne" et que son état de santé est "en voie d'amélioration". Elisabeth Borne avait annoncé le 14 mars sur son compte Twitter avoir été testée positive au Covid-19, tout en indiquant qu'elle continuerait d'exercer ses fonctions à distance. Comme le rapporte Le Point, l'entourage de la ministre, âgée de 59 ans, se veut "rassurant" et assure "qu'en lien avec la ministre et avec l'appui de son cabinet, Brigitte Klinkert, ministre déléguée chargée de l'Insertion, et Laurent Pietraszewski, secrétaire d'État chargé des Retraites et de la Santé au travail, assurent la continuité des dossiers et du travail gouvernemental". Découvrez l'ensemble des ministres ayant déjà contracté le coronavirus.

Contaminé en septembre dernier, Bruno Le Maire avait alerté une semaine après son confinement sur la violence de la maladie, même pour les gens jeunes. "J’ai 50 ans, je suis en forme physique, je fais du sport et pourtant ça a été violent", avait-il expliqué au micro de France Inter. "En temps normal, je cours 25 à 30 kilomètres par semaine et aujourd’hui, je ne peux plus courir précisément parce que j’ai été confronté à cette maladie", confiait en effet le ministre. Il avait évoqué une maladie "qui s’en prend à vos poumons, qui vous donne un sentiment d’oppression qui est très pénible, parfois même angoissant".

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.