Ecouter l'article :

Ses qualités de combativité ont, selon le Parisien, valu à la ministre de la Culture un bien curieux surnom de la part du Premier ministre. Jean Castex l'appellerait en effet "ma lionne" en privé.
"Ma lionne" : l'improbable surnom que donne Jean Castex à Roselyne Bachelotabacapress

On ne savait pas le Premier ministre et la ministre de la Culture si proches. Vous n'y avez sans doute pas prêté attention, mais Roselyne Bachelot porte depuis la rentrée une broche en forme de lionne. Un bijou qui lui été offert par les membres de son cabinet le 24 décembre dernier, date de son anniversaire et veille de Noël. Un cadeau qui n'a pas été fait au hasard. Selon le Parisien, il s'agit en effet d'une référence au surnom dont l'affuble Jean Castex. En privé, le Premier ministre l'appellerait "ma lionne".

Une comparaison qui avait déjà été faite par Jean Castex publiquement au micro d'Europe 1. En effet, alors qu'on évoquait de possibles tensions entre eux, le Premier ministre l'avait ouvertement défendue, assurant que Roselyne Bachelot "se bat comme une lionne pour le secteur culturel". Face aux rumeurs de découragement, certains la disant "déçue" ou "fatiguée" de devoir gérer un secteur culturel dévasté par la crise sanitaire et économique, elle se dit au contraire combative.

"Je suis comme le maréchal Foch, j'attaque !"

"Il y a des gens qui se glissent dans mon cerveau, alors que je ne les connais absolument pas, et qui imaginent je ne sais quel état dépressif qui ne correspond pas du tout à la réalité ! Je savais exactement lorsque j'ai accepté, en juillet, que l'épidémie pouvait repartir en hiver. Et si on a fait appel à moi ce n'est pas parce que les choses allaient être faciles…," martèle-t-elle auprès du Parisien.

Face aux rumeurs infondées, "la lionne" sort les griffes. "Je suis comme le maréchal Foch, j'attaque !", lance Roselyne Bachelot. "On rentre dans une période où on doit en quelque sorte enfourcher le tigre", disait Emmanuel Macron le 6 mai dernier, lors d'une visioconférence avec des artistes. Les métaphores félines semblent donc très appréciées du gouvernement quant il s'agit de parler culture.

Retrouvez le goût d'apprendre ! Des milliers de cours interactifs 100% en ligne sur tous vos sujets préférés !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.