Un message de la secrétaire d'État, posté sur Twitter en 2015, ne passe pas inaperçu. Elle dénonçait alors... Le recul de l'âge de départ à la retraite.

Marlène Schiappa est à nouveau rattrapée par son passé. La secrétaire d’État à l’égalité entre les femmes et les hommes a dû se justifier une nouvelle fois après qu’un de ses vieux tweets sur la retraite a été partagé en masse. "Après 50 ans on ne t’embauche plus mais le Medef veut que tu partes à la retraite à 67 ans… Pendant 17 ans, tu fais quoi ?", s’interroge Marlène Schiappa dans ce message posté en 2015.

Il n’en fallait pas plus pour que certains de ses opposants politiques partagent le tweet, comme le député France insoumise Adrien Quatennens : "C’est vrai ça ! Marlène Schiappa a raison ! Pendant 17 ans, tu fais quoi ?!". Dans ce message, il affirme également que l’âge pivot est "une variable d’ajustement qui se décalera toujours dans le temps, aggravant le chômage aux deux extrémités de la vie active". De son côté, l’eurodéputé du Rassemblement national Jordan Bardella a répondu : "Bien dit Marlène Schiappa !".

"Ce n'est pas un scoop, je suis de gauche"

C’est la deuxième fois, en seulement quelques jours, que Marlène Schiappa est obligée de s’expliquer après la réapparition d’un de ses vieux tweets. Interpellée par le chroniqueur de France Inter Guillaume Meurice, elle a choisi la carte de l’humour en citant le film Retour vers le futur. Elle s’est ensuite justifiée auprès de la radio Europe 1, expliquant : "On exhume des tweets militants de ma part des vingt dernières années en s’étonnant que j’aie produit des tweets de gauche. Ce n’est pas un scoop, je suis de gauche, je le suis toujours". "Je ne vais pas m’excuser d’être de gauche et d’avoir défendu les droits sociaux des gens qui travaillent et des gens qui sont à la retraite. C’est ce que je continue de faire au gouvernement", a ajouté Marlène Schiappa auprès de la radio.

"Des tweets de gauche, j’en ai fait quelques milliers (…) Ils ne sont pas du tout en contradiction avec ce que nous portons comme projet d’émancipation au gouvernement", a conclu Marlène Schiappa. La semaine dernière, un autre de ses tweets, daté de 2010, avait déjà fait réagir sur les réseaux sociaux. La secrétaire d'État partageait alors un post de blog dans lequel elle imaginait expliquer à sa fille son opposition à un recul de l'âge de départ à la retraite. Elle écrivait notamment que "les gens veulent partir à la retraite avant de mourir de fatigue au travail".

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.