Cendra Motin a fait un lapsus lors des débats à l'Assemblée nationale sur la réforme des retraites. La députée est devenue la cible des moqueries de l'opposition.
Réforme des retraites : le lapsus d'une député qui fait rireAFP

L'article qui fixe les principes généraux du futur système des retraites par points a été débattu et voté ce lundi 24 février 2020, à l'Assemblée nationale. Ainsi, les députés ont adopté le premier des 65 articles du projet de loi, explique le Huffington Post. La majorité continuerait d'ailleurs de s'interroger sur un possible recours au 49.3, pour faire passer la réforme coûte que coûte. 

La tâche n'a pas été de tout repos pour les élus puisque cet article est très controversé. En effet, 2200 amendements avaient été déposés sur celui-ci. C'est donc après 70 heures de débats que l'article est finalement validé par 89 voix contre 46 indique le quotidien. 

Mais c'est lors de la discussion de l'article 2 du projet de loi, qui s'est poursuivie dans la soirée, que l'une des députés a offert une séquence amusante. Cendra Motin, députée de la majorité, s'est fendue d'un lapsus, qui n'a pas échappé à l'opposition. 

L'opposition jubile

Alors que la députée prend la parole pour vanter vigoureusement les mérites de la réforme, sa langue a fourché, rendant le passage risible. Cendra Motin a ainsi déclaré sous les applaudissements de ses camarades de La République En Marche :

"Aujourd'hui, qui accepterait, s'il connaissait le régime universel, de revenir en arrière ? Eh bien nous, nous vous proposons un grand bond en arrière, plutôt que de regarder sans arrêt dans le rétroviseur comme vous le faites". 

L'opposition s'est évidemment délectée de ce "bon en arrière" proposé par Cendra Motin devant tous ses confrères. Ainsi, sur Twitter, les opposants à la réforme s'en sont donnés à coeur joie pour tourner au ridicule la députée LREM.

Bien être - Comment bien dormir malgré le confinement ?

Vidéo : Simulez votre propre réforme des retraites

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.