Comme tous les présidents avant lui, Emmanuel Macron a multiplié les promesses pendant la campagne électorale qui l'a porté au pouvoir. Peut-être aurait-il dû éviter…
Présidentielle 2022 : quelles sont les promesses qu’Emmanuel Macron ne tiendra (probablement) pas ?AFP
Sommaire

"J’ai fait ce que j’ai dit que je ferai", affirmait fièrement Emmanuel Macron, le 14 juillet 2020, au détour d’un tweet. C’est le même président de la République qui, candidat, dénonçait le principe même de promesses de campagne, rappelle le magazine Slate sur son site. Cela ne l’a pas empêché de vanter les mérites de son action… et tout particulièrement sa capacité à tenir les engagements pris préalablement. Pour autant, derrière les serments, peut-on vraiment dire du chef de l’Etat qu’il a respecté les sous-seings privés donnés à son électorat ? La réponse, observent nos confrères, est toute en nuances. 

Dans les colonnes de l’hebdomadaire féminin Elle, Emmanuel Macron s’attardait récemment sur l’un de ces engagements qu’il a finalement décidé de ne pas respecter, note Le Figaro. Le président ne nommera finalement pas de femme à la tête de son gouvernement. Il dit pourtant continuer à "assumer" le souhait formulé pendant la campagne… Et n’en fera tout de même rien. "Si vous voulez un scoop, je ne vais pas changer de Premier ministre. Les élections locales n’appellent pas de conséquences nationale, et donc pas de changement de Premier ministre dans les prochains mois ou semaines", s’amuse-t-il seulement, non sans conclure sur une évidence : "Jean Castex n’étant pas une femme…"

Ce n’est pas la seule promesse sur laquelle le jeune président, qui fêtera ses 44 ans en décembre 2021, a finalement tracé une croix. D’autres méritent aussi d’être mentionnées…

Ces promesses qu’Emmanuel Macron ne respectera (probablement) pas d’ici la fin de son quinquennat

Au final, rappelle Slate, il importe de rappeler qu’Emmanuel Macron a promis nettement moins que ne pouvaient le faire ses prédécesseurs. Il a préféré faire campagne sur ses "qualités personnelles" plutôt que de s’exposer au danger qui a politiquement achevé François Hollande. Dès lors, il était moins complexe de s’en tenir à ce qu’il avait pris la peine d’annoncer… Ce qui n’a pas toujours été fait.

D’une façon générale, le chef l’Etat a su s’en remettre à ses engagements sur le volet économique. Sur le reste, la question est plus ouverte…

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.