Invitée ce mardi sur RTL, Marine Le Pen a réagi aux propos de Nicolas Sarkozy et en a profité pour tacler le nouveau président de l'UMP.

Sur le plateau de TF1 dimanche soir, Nicolas Sarkozy avait pointé la "curieuse conception des élections" du Front National en raillant les 100% obtenus par Marine Le Pen. "Un candidat, pas d’opposant : c’est plus facile de gagner les élections" avait-il ironisé au lendemain de sa victoire à la présidence de l’UMP. Un tacle auquel la présidente du FN n’a pas hésité à répliquer ce mardi 2 décembre sur les ondes de RTL.

Lire aussi : Présidence de l’UMP : les premiers grands chantiers de Nicolas Sarkozy

S’essayant à la psychologie, Marine Le Pen a expliqué que ces attaques traduisent en réalité la jalousie de l’ex-chef de l’État : "Nicolas Sarkozy est un petit peu jaloux, mais ça va lui passer" a-t-elle affirmé. Et l’eurodéputée d’enfoncer le clou rappelant qu’en 2007 : "lui-même avait fait 100%, tous les candidats face à lui s’étaient retirés".

Publicité
Celle qui entame son deuxième mandat à la tête du parti d’extrême droite estime que son score "spectaculaire" s’explique par l’adhésion qu’elle suscite au Front National. "Ça veut dire que l'intégralité des adhérents du FN sont sur la ligne politique que je porte" a-t-elle précisé. Convaincue qu’elle sera au deuxième tour en 2017, Marine Le Pen a par ailleurs livré son diagnostic concernant l’état de la droite en France et ne s’est pas privée de faire un appel du pied en direction des militants UMP : "les électeurs de l'UMP n'en ont pas fini avec la guerre des chefs" a-t-elle ainsi souligné.

 Vidéo sur le même thème : Nicolas Sarkozy sur le plateau de Claire Chazal

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité