Un documentaire diffusé jeudi sur "France 3" relate le parcours du ministre de l'Education nationale, depuis sa naissance au Maroc, jusqu'à son entrée au gouvernement.  
AFP

Alors que ses anciens collègues au gouvernement participaient au premier débat télévisé de la primaire, jeudi soir sur TF1, Najat Vallaud-Belkacem avait le droit à un documentaire sur sa personne, sur France 3.

A lire aussi Najat Vallaud-Belkacem : "Valeurs actuelles" révèle une photo compromettante du ministre

Le documentaire, visionné par Paris Match, retraçait le parcours du ministre de 38 ans, depuis sa naissance au Maroc jusqu'à son accession au gouvernement en 2012. 

"Plus jeune, je gardais les chèvres"

Née en 1977 dans la région du Rif au Maroc, Najat Vallaud-Belkacem se souvient de son "village de 60 âmes, la vraie campagne, la vraie montagne". "Plus jeune, je gardais les chèvres avec mon grand-père. Quand on voyait passer une voiture par semaine c’était le grand luxe", se souvient-elle. 

Mais à 5 ans, le destin de la jeune Najat change. Avec sa mère et sa soeur aînée, elle gagne la France pour rejoindre son père, ouvrier dans le bâtiment, installé dans une cité du nord d'Amiens.

"Je ne parlais pas un mot de français"

L'arrivée en France de la jeune marocaine a été un choc. "Je ne parlais pas un mot de français, c’était un monde tellement différent de celui que j’avais connu, avec des voitures partout, des embouteillages, des klaxons... C’était inédit pour moi. Tout a été une découverte, la télévision, l’électricité...", se souvient-elle. 

Mais elle raconte que l'école a pour elle été une "période heureuse", même si elle a été dans une école difficile. "Si je devais retrouver une photo de classe des enfants avec qui j’étais en primaire dans cette salle, je vous dirais qu’il y en a beaucoup pour qui les choses ont mal tourné, constate-t-elle amèrement. Plus de 20 ans après, je me dis que c’est encore pire aujourd’hui".

Elle rentre au PS après le 21 avril 2002

Néanmoins, Najat Vallaud-Belkacem a réussi à tirer son épingle du jeu. Elève brillante, elle intègre en 2000 l’Institut d’études politiques de Paris, qu’elle dit avoir découvert "par hasard" sur une plaquette, alors qu’elle cherchait des idées dans un centre d’information et d’orientation. Là-bas, la socialiste découvre l'élite parisienne. "Il y avait très peu de provinciaux, très peu de visages issus de l’immigration, se souvient-elle". En 2002, après l'arrivée au second tour de Jean-Marie Le Pen, elle a fait son entrée au PS et a rejoint l'équipe de Gérard Collomb, maire de Lyon. Elle est ensuite devenue en 2007 la porte-parole de Ségolène Royal dans sa campagne présidentielle. Et en 2012, François Hollande l'a nommée au gouvernement. Depuis, le ministre de l'Education nationale fait partie des rares ministres encore en exercice.

Vidéo sur le même thème : "Najat Vallaud-Belkacem a été l'Attila de l'Education nationale" estime Le Maire

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Décès de l'ancien champion de tennis Peter McNamara