Voilà une nouvelle révélation de Médiapart qui risque de faire du bruit: Nadia Copé est rémunérée par l'Assemblée nationale en tant qu'assistante parlementaire son mari. Cette dernière est salariée du Palais Bourbon depuis 6 ans.
©AFPAFP

Jean-François Copé sortira t-il un jour de la tourmente ? Empêtré dans l’affaire Bygmalion et critiqué pour sa gestion financière de l’UMP, l’ex-président du parti d'opposition doit désormais faire face à une nouvelle révélation de Médiapart : le maire de Meaux rémunère" en toute discrétion" son épouse via l’Assemblée nationale depuis 6 ans.

Si une telle pratique n’est pas illégale, cette annonce vient tout de même porter un nouveau coup à l’image du couple Copé. Nadia Copé avait en effet été égratigné il y a peu pour s’être fait rembourser 24000 euros de billets d’avion par l’UMP lorsque son mari en était président.

A lire aussi : qui est Nadia Copé, l’amour de jeunesse de l’ex-président de l’UMP ?

Psychologue pour enfant de formation, Nadia Copé occupe un poste d’assistante parlementaire depuis six ans. Le site d’investigation en ligne rappelle que les députés sont en droit de recruter qui ils souhaitent et de décider du montant des rémunérations. Ils disposent pour cela d’une enveloppe de 9500 euros brut par mois pour leur équipe.

Toutefois, le règlement de l’Assemblé fixe un plafond aux salaires des collaborateurs dits "familiaux" à 4750 euros brut mensuel. D’après Médiapart, Nadia Copé est en règle sur ce point là.

Les Copés "assument"

Interrogés par le journal en ligne, les proches de Jean-François copé assurent que le couple "assume". L'épouse de l'ancien ministre délégué sous Chirac "a un rôle de conseil, c'est même sa première conseillère", explique ceux-ci. "Elle tient parfois des permanences à Meaux", ajoutent-t-ils encore.

A lire aussi : billets d’avion pour Mme Copé, réveillon à Center Parcs : les folles dépenses de l’UMP

Le clan du député rappelle en outre qu’il n’est pas vraiment rare que des responsables politiques engagent des proches. Ils citent notamment le cas de Claude Bartolone, le président de l’Assemblée nationale, qui avait engagé sa femme en 2012. "Je n'ai pas embauché ma femme, j'ai épousé ma collaboratrice", avait-il alors expliqué.

Vidéo sur le même thème : Nadia Copé aurait bénéficié des largesses de l'UMP 

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.