La “team foufou” composée d'Alexandre Benalla, Joachim Son-Forget et Laurent Alexandre, sont, en partie, responsable de la propulsion de l'affaire Griveaux en France. Ce sont eux qui ont relayé les vidéos à caractère pornographiques sur leur compte Twitter respectifs.
Mais au fait, qui est la "team foufou" qui a fait chuter Benjamin Griveaux encore plus vite ?La "team foufou" a accéléré la chute de Benjamin GriveauxAFP

Un responsable de sécurité et agent public français, un chirurgien-entrepreneur-écrivain co-fondateur de Doctissimo, et un homme politique français très présent sur les réseaux sociaux ; voilà le trio qui compose la "team foufou".

Sur les réseaux sociaux, ces trois-là se relaient sans fin, allant de la déclaration volontairement provocatrice, aux clashs avec diverses personnalités connues ou inconnues. Une photo prise et publiée sur Twitter par Joachim Son-Forget, député qui a fait partie de La République en Marche, a fait beaucoup parler. Après un repas dans un restaurant, les trois compères posent, le sourire aux lèvres, biens conscients que la réunion de ces fortes personnalités va faire parler.

Une influence toxique

Tous sont très présents médiatiquement, et sont extrêmement controversés. Et pour cause : le 13 février 2020, à 18 h 15, Joachim Son-Forget publiait publiquement sur son compte Twitter le lien du site sur les images intimes attribuées à Benjamin Griveaux.

Pour rappel, les vidéos ont été mises en ligne par l'activiste et artiste russe de 35 ans, Piotr Pavlenski, réfugié politique en France. Il était déjà connu pour avoir apporté sa contribution à plusieurs autres scandales politiques.

Le député, fort plus de 60 000 followers à l'époque (son compte a ensuite été supprimé sans qu'aucune information sur la raison n'ait été communiquée), la vidéo fait très rapidement le tour d'Internet. Le site qui hébergeait les images, restées jusqu'alors confidentielles, devient connu du grand public.

3693693-inline.jpg© Capture TwitterUne influence toxique"width="650"height="1569"title="" />

Il supprime le tweet le samedi 15 février. Le second de la bande à relayer le lien vers le site est Laurent Alexandre. Lors d'un entretien avec L'Express, il explique avoir diffusé, sur son compte, les images à la suite du tweet de Joachim Son-Forget, mais sans avoir lu le texte qui précédait la vidéo. "La partie sulfureuse était à la fin, je l'ai lue dans un second temps, j'ai été négligent". Par la suite, il efface le tweet, mais la toile s'est, d'ores et déjà, emparée de l'affaire. Alexandre Benalla a suivi le mouvement en dernier, mais son compte Twitter est, lui aussi introuvable.

Ce qu'ils risquent

La "team foufou" risque gros après avoir diffusé ces images. En effet, explique l'article 226-2-1 du code pénal qui indique qu'ils pourraient théoriquement finir en prison.

"Lorsque les délits prévus aux articles 226-0 et 226-2 portent sur des paroles ou des images présentant un caractère sexuel prises dans un lieu public ou privé, les peines sont portées à deux ans d'emprisonnement et à 60 000 € d'amende", précise le texte de loi.

Joachim Son-Forget a tout de même tenu à défendre sa position en dénonçant de prétendues manipulations. "Je ne regrette pas le retweet, mais les manoeuvres en cours", déclarait-il devant les caméras de Cnews, le 14 février 2020. "La Macronie se couche une deuxième fois devant l'extrême gauche, après l'affaire Benalla".

Pour l'instant, aucune poursuite n'est engagée les concernant. Cependant deux d'entre eux ne s'expriment plus sur les réseaux sociaux depuis plusieurs semaines, et voient même leur compte être bloqué. 

Participez à notre grand jeu de l'été ! Remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.