Les politiques et leurs chauffeurs ont parfois quelques difficultés à respecter le code de la route. Voici la liste des mauvais élèves.
© AFP

Emmanuelle Wragon flashée à 150km/h !

© AFP

Prise en flagrant délit ! La secrétaire d’État à l’Écologie, Emmanuelle Wragon s’est faite flasher à 150 km/h sur l’autoroute A1, soit 40 km/h au-dessus de la vitesse maximale autorisée, en raison du pic de pollution. C’est durant son déplacement dans les Hauts-de-France, jeudi 21 février dernier, que les forces de l’ordre ont constaté l’infraction, indique Ouest-France.

"C’était indiqué en gros sur tous les panneaux de signalisation et répété en boucle à la radio, sur 107.7", affirme l’un des policiers sur place. "Dans l’absolu, seuls les véhicules des forces de l’ordre et de secours ne sont pas concernés par cette mesure", conclu ce même policier dans les colonnes du journal régional.

Mais cela n’a pas empêché son chauffeur de dépasser la limitation de vitesse autorisée à 110 km/h."Il y avait un pic de pollution et nous n’étions pas au courant. C’est une erreur de notre part. La ministre va régler l’amende dès qu’elle la recevra", a déclaré son cabinet.

"Ils ont dû rouler vite car ils étaient pris dans l’urgence de l’agenda", a ajouté son ministère, assurant qu’il "redoublerait de vigilance pour que cela ne se reproduise plus".

Invitée par France Bleu Provence ce vendredi 22 février, Emmanuelle Wargon a fait son mea culpa : "J'étais en tort. J'étais prise par un timing très serré. Il faut aller vite d'un endroit à un autre", avant d’ajouter que "cela n'est pas une excuse".

Elle a par ailleurs reconnu que "les Français attendent d’(elle) un comportement plus exemplaire". Pour clore le sujet, la secrétaire d’Etat chargée d’animer le grand débat a assuré qu’elle règlerait l’amende en question.

Préparer sa retraite ? Retrouver un emploi ? Découvrez l'accompagnement de nos formateurs !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.