En difficulté dans sa circonscription parisienne, Nathalie Kosciusko-Morizet a accusé l'eurodéputé de vouloir la "faire perdre". Une énième brouille entre les deux femmes qui appartiennent pourtant au même parti.
AFP

Entre Nathalie Kosciusko-Morizet et Rachida Dati, c'est la guerre depuis des années. Une mésentente qui refait surface à l'occasion des élections législatives, où la première est candidate dans la 2e circonscription de Paris.

Sur Twitter, "NKM" a lancé les premiers coups en publiant un tweet assorti de cette légende : "Toujours les mêmes qui sont en marche arrière depuis 2014 avec pour seul objectif : faire perdre." Le tout, accompagné d'un article de presse du Point présentant une photo de Rachida Dati.

Nathalie Kosciusko-Morizet donnée perdante dans sa circonscription

A lire aussi Législatives : donnée perdante, NKM lance un cri d'alarme

L'hebdomadaire assure que Rachida Dati a demandé au chef de l'Etat et à son entourage qu'un candidat LREM soit désigné dans la circonscription afin de faire tomber Nathalie Kosciusko-Morizet. Est-ce un hasard ou pas, mais Le Point  relève que la suppléante de Gilles Legendre, le candidat investi par LREM, est Sonia de Maigret, une ancienne proche de Rachida Dati. Enfin, Henri Guaino, lui aussi proche de Rachida Dati - et privé de son investiture LR dans les Yvelines où il était élu depuis 2012 -, a décidé de se lancer contre NKM.

Selon un sondage Ifop-Fiducial pour Le Journal du Dimanche et Sud Radio, NKM est donnée perdante dans sa circonscription. Elle est créditée de 24% d'intentions de vote au premier tour, contre 42% pour le candidat d'"En Marche !". 

Vidéo sur le même thème : Le gros coup bas de Rachida Dati contre NKM

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.